Logiciels et services : PAC revoit à la baisse des prévisions

Logiciels

La crise est là et bien là

Le ralentissement se confirme dans les logiciels et les services en France. Selon le dernier point du cabinet Pierre Audoin Consultants, le marché global ne devrait progresser que de 0 à 1% cette année. Fin 2008 le cabinet avait prévenu : “Si les budgets informatiques ou les renouvellements de contrats de services sont gelés dans les tout premiers mois de l’an prochain, il n’est pas exclu que nous soyons amenés en février à réviser à la baisse nos prévisions de croissance pour 2009”. C’est visiblement le cas.

Fin octobre, le cabinet d’études tablait encore pour 2009 sur un marché des dépenses informatiques en croissance de 1,3%, contre 3% pour 2008 et 3,1% pour 2007.

“Retard dans les prises de décision d’investissement, annulation des projets, réduction des coûts… l’activité commerciale des fournisseurs informatiques est de plus en plus délicate depuis la fin de l’année 2008”, souligne l’institut qui ne prévoit toutefois“pas de chute brutale de la dépense informatique des entreprises”.

En janvier dernier, le Syntec Informatique avouait ne pas trop savoir sur quel pied danser tant la visibilité économique est nulle. “Pour le premier semestre de cette année, nous avons tablé[en novembre dernier]sur une croissance de 2 % à 4 %. Mais je ne suis pas sûr de l’affirmer de la même façon aujourd’hui”, expliquait Jean Mounet, le président de la chambre professionnelle des SSII, éditeurs de logiciels et sociétés de conseil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur