Logiciels libres : la FSFE a trouvé son angle écoconception

Back Market… et c’est tout. Une seule organisation française* a signé la lettre ouverte que la Free Software Foundation Europe vient d’adresser aux législateurs de l’UE. Les demandes qu’elle y formule ne sont pas nouvelles. Mais le contexte est idéal. En tout cas pour communiquer sous l’angle de l’écoconception, dont le cadre juridique est en pleine révision.

Objet principal de cet appel : exiger le droit d’installer tout logiciel sur tout appareil, dans une logique d’extension de leur durée de vie.

La FSFE exprime trois autres désidératas axés sur le même objectif. Dans les grandes lignes :

– Que les utilisateurs soient libres de choisir les services auxquels ils connectent leurs appareils

– Des appareils interopérables, compatibles avec les standards ouverts

– La publication, sous licence libre, du code des pilotes, des outils et des interfaces

En France, le Cigref a abordé certains de ses enjeux dans le cadre de ses travaux sur l’obsolescence logicielle. Il en a résulté des conseils aux entreprises et des propositions aux fournisseurs.

* La coalition a une coloration très allemande : 15 des 38 signataires.

Photo d’illustration © peach_fotolia – Adobe Stock