Logiciels : quand l’honnêteté se paie cher !…

Régulations

Les meilleurs élèves ne sont pas récompensés de leur honnêteté ! Plus les logiciels sont piratés, dans une région donnée, et moins ils sont chers !

La Nouvelle Zélande est connue pour ses kiwis et ses ‘hobbits’ (la trilogie du

Seigneur des Anneaux y a été tournée). Elle pourrait devenir célèbre pour le prix de ses logiciels… Le journal Dominion-Post révèle qu’une suite bureautique Office 2003 Pro de Microsoft, commercialisée 479 dollars néo-zélandais aux Etats-Unis, est vendue 978 dollars en Kiwiland ! Autre exemple, toujours chez Microsoft, Windows XP -version professionnelle- est proposé 300 dollars plus cher en Nouvelle Zélande que chez le voisin australien, et 200 dollars pour Windows XP version familiale. Et pourtant, une étude d’IDC, commanditée par Microsoft et Adobe, révèle que la Nouvelle Zélande est l’un des pays où la contrefaçon est la plus faible, avec un taux de 23%, à comparer aux 21% des Etats-Unis. Voilà donc un pays où le piratage est l’un des plus faibles, mais où le prix des logiciels est l’un des plus élevés ! Y aurait-il un lien de cause à effet ? A croire que oui! Plus le piratage est réduit, plus la marge de l’éditeur et du distributeur est forte ! Le phénomène n’est pas unique. On le rencontre aussi en Europe, véritable vache à lait des éditeurs informatiques d’Outre Atlantique. Ainsi, les résultats des entreprises américaines ont largement tiré profit du différentiel de change entre le dollar et l’euro. Un même produit coûtera entre 20% et 30% plus cher en Europe qu’au Etats-Unis. Une différence qui ne se justifie pas uniquement par les taxes et les frais de livraison ! Sans parler des politiques commerciales qui privilégient certaines régions du monde, et qui se servent de leurs clients européens comme d’une soupape de sécurité. Pourquoi donc les joueurs européens ne peuvent-ils découvrir une nouvelle console de jeu que six mois après leurs homologues américains ou japonais ? Ils paient leur console plus cher que le reste du monde, et ils en profitent moins, ou plus tard ! Et que dire encore des cadeaux tarifaires accordés par les éditeurs dans certains pays, où un système d’exploitation ou une application peuvent être achetés pour une poignée de dollars ? L’industrie informatique nous démontre que plus on est honnête, plus il faut s’attendre à payer cher ! Il est vrai que dans les pays où la pratique du piratage et de la contrefaçon prennent des allures d’institution, peu importe le prix, tant qu’on a la copie !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur