Logitech se prépare au pire

Cloud

Le roi de la souris va supprimer 15% de ses effectifs

Malgré une croissance annuelle qui a longtemps frisé les 25% et un marché du PC qui résiste, Logitech voit l’avenir en noir. Le roi de la souris vient ainsi d’annoncer son intention de supprimer 15% de ses effectifs en 2009, soit environ 1.400 postes sur 9.400.

Le groupe suisse estime que les conditions de marché vont continuer à se détériorer dans les prochains mois. En octobre, le groupe avait déjà réduit sa prévision de croissance du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation pour l’exercice clos le 31 mars, passant de 6-8% de croissance et 3-5% respectivement contre 15% auparavant pour chacun des deux.

“Au cours du trimestre clos en décembre, l’environnement s’est significativement dégradé sur le marché de la distribution”, note Gerald Quindlen, le p-dg de Logitech.

Du coup, la firme renonce à produire des objectifs chiffrés pour son exercice 2009. Rappelons que Creative qui produit également des accessoires pour PC a supprimé 50% de ses effectifs en 2008, soit 2.700 postes.

Depuis 1981, année de sa création, Logitech a vendu 700 millions de souris. Depuis 1998 Logitech a multiplié les acquisitions de façon à ne pas se laisser surprendre par une concurrence n’attendant qu’un dérapage du géant des périphériques.

Rappelons que la firme s’est offert Connectix, Labtec et Intrigue Technologies. Des sociétés qui fabriquent respectivement des caméras, des haut-parleurs et des télécommandes universelles. Enfin, Logitech propose depuis peu des produits permettant de s’adonner aux joies de la téléphonie sur IP, un secteur là aussi en forte croissance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur