La loi anti-NSA ‘USA Freedom Act’ adoptée avec une large majorité

RégulationsSécurité
Edward Snowden protest NSA

Destiné à freiner les agences de renseignement dans leurs opérations de collecte de données de masse, l’USA Freedom Act vient d’être voté aux États-Unis… dans une version édulcorée.

Une loi très importante vient de réussir son examen de passage auprès de la Chambre des représentants des États-Unis. Le texte ‘USA Freedom Act’, visant à limiter les actes de surveillance de masse par les services de renseignement américains, est en effet passé, avec 303 votes pour et 121 contre, indique The Guardian dans son édition de jeudi.

Ce texte permettra de limiter le pouvoir d’agences comme la NSA, dont l’action a été largement critiquée suite aux divulgations d’Edward Snowden faites au cours de l’été 2013 (voir « Ce que les espions de l’Amérique savent de nous… »).

Nous apprenions alors que la NSA menait des opérations d’écoute à grande échelle sur la Toile et qu’elle avait pénétré nombre de systèmes informatiques. Des opérations menées à l’encontre de pays ‘sous surveillance’, mais aussi de contrées amies, voire de citoyens américains.

Une demi-victoire ?

Toutefois, cette loi pourrait ne pas résoudre tous les problèmes constatés. En effet, les partisans des écoutes ont réussi en dernière minute à affaiblir l’USA Freedom Act, au grand dam des représentants de la Chambre œuvrant en faveur d’une meilleure protection de la vie privée des citoyens.

Correctement appliqué, ce texte devrait toutefois pouvoir entraver la NSA dans certaines de ses opérations de collecte de données à grande échelle. Un premier pas dans le bon sens…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Edward Snowden et la NSA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur