Londres: PC portables, PDA, téléphones interdits dans les avions !

Régulations

Lourdes de conséquences sont les mesures de sécurité drastiques prises à l’aéroport d’Heathrow suite à la découverte d’un projet terroriste visant à faire exploser 10 avions en vol. PC portables, PDA, téléphones, lecteurs multimédia: la police britannique a décidé de tout interdire!

On ne remerciera jamais assez les auteurs présumés d’attentats… Au lendemain de l’arrestation de 24 suspects et de la perquisition de Scotland Yard dans les milieux islamistes pakistano-britanniques, qui préparaient des ‘crashs’ aériens très meurtriers au décollage de Londres, le constat est sinistre – un an tout juste après les attentats dans le métro londonien.

Les autorités de sécurité à Heathrow imposent aux passagers de ne plus emporter avec eux, en cabine, aucun équipement électronique! Ni PC portable, ni PDA, ni agenda électronique, ni lecteurs mp3, ni radio-téléphone… Tout doit être remis avec le reste des effets personnels, dans la soute à bagages.

Il est à parier que l’application de cette mesure pourrait être élargie à tous les grands aéroports ou, du moins, sur tous les vols à destination de ou en provenance des Etats-Unis et du Royaume-Uni.

Alors, adieu les projets de communication radio en vol, d’accès Internet Wi-Fi durant les vols de longue durée? Adieu sans doute ou, du moins, pour la période actuelle.

En outre, la mise à l’écart des équipements électroniques engendre, statistiquement, une hause des vols et des dégradations causées aux appareils. Une récente enquête du ministère des Transports aux Etats-Unis le reconnaît: de janvier à juin 2006, près de 1,8 million de passagers ont déploré des problèmes suite à la mise en soute à bagages d’équipements électroniques considérés comme fragiles ou exposés au vol ou aux détériorations. D’où la sage précaution qu’il faut rappeler: sauvegarder ses données au préalable, encrypter les informations critiques, et tout simplement assurer son matériel.

Autre conséquence, les délais d’enregistrement avant l’embarquement dépassent deux fois le temps de vol sur les liaisons intra-européennes !

Non, on ne remerciera jamais assez. Car le climat paranoïaque que suscitent inévitablement de tels macabres projets s’alourdit du principe de précaution, érigé en raison d’Etat du fait de l’inexcusable légéreté de certains responsables politiques, jadis, qui se sont crus responsables sans être coupables… Aujourd’hui, les autorités ont tendance à ouvrir le parapluie au préalable. Une autre victoire que peuvent cyniquement savourer les présumés terroristes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur