Longue vie au ‘Personal Computer’: 25 ans, déjà!

Régulations

Pour beaucoup la date du 12 août 2006 marquera le 25è anniversaire du lancement du PC d’IBM. Se basant sur cette date comme le point de départ de l’informatique moderne, Gartner revient sur l’évolution de cette industrie

Depuis 25 ans l’ordinateur personnel se démocratise. Se succès s’explique en particulier par la capacité de cette industrie à évoluer et se développer. Mais de nouveaux usages risquent de mettre à mal le monde des éditeurs de logiciels et des fabricants de composants.

Selon l’étude de Gartner, il y a près de 1,6 milliard de PC qui ont été vendus dans le monde depuis le 12 août 1981 et 870 millions de machines fonctionnent actuellement.

Le revenu annuel de cette énorme industrie flirte avec les 200 milliards de dollars.

Pour Gartner trois raisons expliquent ce succès :

-Tout d’abord, le PC est une plate-forme ouverte et extensible qui peut évoluer selon les fonctions qu’on lui assigne. À l’origine, il a été très apprécié pour sa capacité à traiter rapidement des informations. Puis avec l’arrivée d’Internet, il est devenu un formidable outil de communication.

-Les économies réalisées par plusieurs industries grâce à l’informatisation ont facilité l’expansion de l’informatique. Qui plus est, avec une forte activité du secteur, les prix ne font que baisser.

-Les limitations du corps humain dictent les évolutions de l’informatique. D’ailleurs, l’un des phénomènes que les analystes remarquent est que l’on abandonne progressivement le PC pour des solutions plus légères de type PDA, mais qui ne représentent à l’heure actuelle que 1% des ventes actuelles. Seul bémol, ces clients légers ne sont performants que pour des applications limitées.

“Papy PC fait de la résistance”

Reste que le pire ennemi du PC est probablement le PC lui-même, car si les OS sont de plus en plus complets et les applications bien meilleures, il est difficile de traduire cela en un bienfait pour les utilisateurs. Pour Gartner, le cercle vertueux de l’innovation est devenu un cercle vicieux de la complexité. La simplicité et la stabilité sont les deux mots-clés qui manquent encore et toujours à l’informatique.

Les entreprises considèrent que la configuration des PC et les opérations de maintenance sur ces derniers conduisent à une perte de capital trop importante. Du côté des consommateurs, l’on souhaite des machines toujours plus simples et “plug and play“.

Le cabinet Gartner souligne le fait que pour les revendeurs de PC la marge n’est pas suffisante.

Dans les prochaines années, les gadgets pour PC vont encore évoluer. La baisse des prix des chipsets et des processeurs, mais aussi des abonnements au Web vont offrir de nouvelles possibilités à cette industrie. Les services 100 % en ligne vont exploser et représentent l’enjeu majeur des éditeurs de logiciels .

La plate-forme PC ne va pas pour autant répondre à tous les besoins, mais sa flexibilité à s’adapter à la demande du marché est un élément de confiance. La virtualisation est là aussi l’un des vecteurs de croissance à surveiller de près dans les prochaines années. Cette solution apporte de la flexibilité aux utilisateurs professionnels et particuliers qui peuvent passer d’un OS à un autre, d’une philosophie à une autre.

A l’instar de la culture, la diversité n’a jamais fait de mal, et un enfant qui apprend dés son plus jeune age à utiliser aussi bien les fenètres, que le pingouin ou la pomme, est un enfant mieux armé pour le futur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur