L'OPA de Panasonic sur Sanyo se précise

Cloud

L’opération donnerait naissance au numéro un mondial de l’électronique

La situation semble s’être débloquée : le japonais Panasonic a annoncé ce vendredi qu’il comptait lancer une OPA sur son compatriote Sanyo “dès que possible” après avoir reçu une réponse favorable des actionnaires.

L’américain Goldman Sachs et les japonais Daiwa Securities et Sumitomo Mitsui, principaux actionnaires de Sanyo “envisagent de répondre positivement à cette proposition de rachat” a précisé Panasonic.

L’opération est d’importance : Panasonic va proposer 131 yens par action soit plus de 800 milliards de yens (environ 7 milliards d’euros) pour devenir le plus important groupe d’électronique diversifié japonais par le chiffre d’affaires : 12.220 milliards de yens (près de 90 milliards d’euros). Panasonic est déjà le numéro un mondial des écrans plasma. Avec Sanyo, il deviendrait également le numéro un mondial des batteries rechargeables lithium-ion (notamment pour les véhicules hybrides), marché ô combien juteux.

Rappelons que les actionnaires de Sanyo ont payé 2,6 milliards de dollars pour s’emparer du groupe affaibli par un tremblement de terre qui avait détruit un de ses sites de production au Japon en 2004.

Panasonic cherche à s’emparer de Sanyo depuis novembre. Mais très vite, Goldman Sachs annonce la rupture des négociations, en cause, un prix jugé trop bas (120 yens selon les rumeurs). En proposant 31 yens de plus par action, Panasonic semble avoir convaincu sa cible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur