L’Open Source se fait des amis chez les militaires

Régulations

En cas de « conflit » avec Redmond, certains éditeurs ‘open source’
pourront toujours compter sur le soutien de l’armée…

Aerosystems International va déployer la solution ‘Open source’ développée en Java : Coverity Prevent SQS pour identifier et éliminer les défauts des logiciels militaires.

Coverity et Aerosystems International (Ael) fournisseur de solutions ‘Open source’ pour les militaires et les gouvernements vont donc travailler main dans la main. Une preuve de plus que les logiciels ouverts sont de plus en plus populaires auprès des militaires pourtant très tatillons en ce qui concerne la sécurité et la stabilité de leurs systèmes. Preuve supplémentaire : le choix de Firefox par la Gendarmerie française.

Ael est un acteur majeur de l’analyse, de la conception, du développement et de la diffusion de systèmes à dominante logicielle pour le secteur de l’armement et de la défense.

Les logiciels embarqués d’Ael sont utilisés sur des dispositifs de défense aussi critiques que l’avion de chasse C-130 J, le F-16, les hélicoptères de l’US Army Apache et Black Hawk, les avions-citernes de ravitaillement en vol ou encore des navires et des sous-marins (y compris les nouveaux sous-marins Astute).

« Nos logiciels sont destinés à être utilisés sur des systèmes critiques et doivent, de ce fait, offrir un niveau maximal de qualité et de sécurité « , déclare Chris Hubbard, directeur du développement produit chez Aerosystems International. « Prevent SQS de Coverity nous permet de résoudre les défauts en amont du processus de développement de l’application et ce, tout en bénéficiant de faibles taux de faux positifs. Cette solution nous permet in fine d’économiser beaucoup de temps et d’argent. »

Au cours des vingt dernières années, Aerosystems International s’est construit une solide réputation sur le marché de la défense et de l’aérospatiale. Le groupe est d’ailleurs la première société britannique à avoir reçu la certification CMMI (Capability Maturity Model Integration) de niveau 5 pour la qualité de développement de ses systèmes et logiciels.

« Nous sommes heureux de constater qu’une société comme Aerosystems International utilise la technologie d’analyse automatisée développée par Coverity. AeI s’appuie sur Coverity pour développer des logiciels critiques qui, compte tenu des conditions extrêmes de leur utilisation, se doivent d’offrir le maximum de robustesse et de sécurité » souligne Ben Chelf, directeur technique (CTO) de Coverity.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur