L’opérateur hollandais KPN va mieux. Le i-Mode aussi ?

Cloud

L’opérateur batave récolte les fruits d’une politique d’austérité menée en 2002.

Certes, la perte nette du groupe s’est creusée, passant de 7,5 milliards d’euros en 2001 à 9,5 milliards cette année. Car l’opérateur a dû inscrire des provisions pour charges exceptionnelles et dévaluation d’actifs évaluées à 9,4 milliards d’euros.

Des améliorations par rapport à 2001 Hors dépréciation d’actifs et autres charges non récurrentes, le déficit ressort à 163 millions d’euros contre 1,4 milliard un an plus tôt. Mieux, l’excédent brut d’exploitation progresse de 22% à 4,3 milliards d’euros. Enfin, la dette a été ramenée à 12,4 milliards d’euros, un chiffre supérieur aux prévisions. Rappelons que la dette avait bien failli précipiter le hollandais dans le gouffre. 12.000 emplois supprimés en un an KPN récolte les fruits de son plan d’austérité réalisé en 2002: cessions d’actifs pour près de 3 milliards d’euros et supression de plus de 12.000 emplois! L’opérateur semble donc retrouver la confiance et la croissance. Des achats sont même à l’ordre du jour (comme une partie du réseau UMTS de MobilCom) et l’investissement devrait repartir de plus belle (1,8 milliard d’euros prévu en 2003). Un million d’abonnés i-Mode: c’est possible!

Crise d’optimisme? L’opérateur, par la voix de son directeur général, affirme n’avoir

“aucun doute” quant au nombre d’abonnés à son service i-Mode. KPN estime donc toujours atteindre la barre du million d’utilisateurs cette année. Le service, qui a été lancé au milieu de l’année dernière aux Pays Bas, en Allemagne et au Benelux, a pour l’instant conquis 236.000 personnes. On est loin de l’objectif. D’ailleurs, le lancement de l’i-Mode européen a été qualifié de “décevant” par le patron de NTT DoCoMo, inventeur du système et partenaire des opérateurs européens qui lancent ce service par le biais de licences. Selon KPN, la dépense moyenne par abonné du service est d’environ 6 à 8 euros après la fin de la période promotionnelle. Le i-Mode a également été lancé en France avec Bouygues Telecom. Depuis novembre dernier, l’opérateur affirme avoir conquis 100.000 abonnés pour ce service.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur