Lotusphrere : Saas'agite enfin

Logiciels

IBM Lotus a annoncé plusieurs produits majeurs, dont ses nouvelles solutions en mode hébergé

Orlando (USA) – Après les multiples annonces de Microsoft au sujet de service Saas de messagerie et de collaboration puis leur lancement aux États-Unis, IBM ne pouvait rester sans rien faire.

Le projet BlueHouse de Lotus dont nous vous avons parlé plusieurs fois dans silicon.fr (v oir notre article) devient aujourd’hui une offre de services Cloud baptisée LotusLive ( www.lotuslive.com , un suffixe qui ressemble bien à…). Ces solutions en ligne ont été développées en respectant les standards du Web afin de favoriser l’intégration à l’existant ou l’apport de fonctions créées par d’autres éditeurs.

E-mail et collaboration avancée

Trois services déjà accessibles en version beta seront disponibles dès le premier mars 2009. Lotus Live Engage propose une suite de services en ligne sécurisés de web-conferencing et de collaboration (stockage et partage contrôlé de documents ou la messagerie instantanée). LotusLive Meetings (ex Lotus Sametime Unyte Meeting) permet de monter des webconférences audio ou vidéo (jusqu’à 15, 25 ou 999 participants selon la formule choisie). LotusLive Notes (IBM Lotus Notes Hosted Messaging) intègre dans son service complet de messagerie : e-mail (1 Go de mail par utilisateur), agenda et gestion des tâches, et Lotus Quickr Personal Edition (50 Mb d’espace de stockage pour collaborer et partager du contenu en ligne). Bien entendu, il sera possible de migrer simplement les comptes Notes et les données vers une solution logiciel Notes traditionnelle.

« Avec ces services Cloud, nous cherchons à étendre la collaboration sécurisée de type extranet, au-delà du firewall de l’entreprise. Et pour cela nous avons conçu une plate-forme ouverte pour un Cloud multitenant et très sécurisé, » résume Bob Picciano, directeur général d’IBM Lotus Software. Si les trois offres semblent quelque peu se chevauchée, cela provient de ce qu’elle ont été développées en parallèle suite à des rachats ou évolutions. IBM devra certainement fusionner cela à terme ou au moins le packager sous forme de gamme plus lisible.

Du Cloud connecté aromatisé de brumeux “social networking”

Arrivant dans le Nuage, IBM Lotus a également noué des partenariats avec des noms qui résonnent dans ces cieux médiatiques. Pour commencer, les dirigeants ont souligné le caractère “Social networking” de leurs solutions Cloud, renforcé par des partenariats avec les réseaux sociaux LinkedIn. Et cela, bien au-delà de LotusLive. En effet, il est désormais possible d’utiliser les fonctions de LinkedIn depuis IBM Lotus Notes, IBM Lotus Connexions et IBM LotusLive.

Mais répondant sur le caractère pertinent de ces possibilités de “social networking” en entreprise, Sean Poulley, vice président de la division services de collaboration en ligne chez IBM a rétorqué : « Dans le cas du social networking pour l’entreprise, il s’agit surtout de linkedIn réservé aux relations entre professionnels. » Ah, marketing quand tu nous tiens !

Plus stratégique, IBM LotusLive sera aussi intégré à la solution CRM de salesforce.com, surtout pour enrichir la collaboration de salesforce avec les services LotusLive de web-conférence et de gestion de tâches.

Enfin, Skype, le célèbre logiciel de VoIP en P2P sera également intégré à LotusLive. Les salariés des entreprises utilisant LotusLive pourront, grâce à Skype, passer des appels voix et vidéo en cliquant simplement sur les noms ou les numéros de téléphone de leurs contacts Skype au sein de LotusLive.

Un Lotus bleu au coulis de mûre

En cette période de surcommunication sur multiterminal et la mobilité (tendance néanmoins bien plus opérationnelle et réelle que le “Social…”), IBM Lotus se devait d’annoncer des fonctions pour portable 3G Lotus. C’est pourquoi Big Blue a signé avec Research In Mition (RIM), le fabricant du Blackberry (la mûre). Objectif : apporter aux utilisateurs du bijou très diffusé les « fonctions d’un logiciel évolué de Social (sous entendu Networking). »On n’en sort pas !

Simplifions et restons concrets : des fonctions de collaboration et de gestion de présence en temps réel évoluées. Ces fonctions seront disponibles « un peu plus tard dans le courant de l’année » pour les utilisateurs qui pourront même accéder à des documents IBM Lotus Symphony (suite bureautique open source et gratuite), ou à Lotus Quickr Web 2.0. De nouveaux outils seront aussi proposés aux développeurs.

IBM précise que ce partenariat n’est pas exclusif.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur