LSI-Engenio, le géant méconnu du stockage

Réseaux

La division Engenio de LSI-Logic est le numéro trois mondial du stockage en milieu de gamme, un fait peu connu car son modèle est exclusivement OEM

A deux doigts de devenir une ‘spin-off’ de LSI-Logic il y a deux ans, la division Engenio spécialisée dans le stockage est restée dans le groupe sur le constat de la nouvelle direction de la progression de cette activité.

Bien lui en a pris, avec un chiffre d’affaires de la division de 1,2 milliard de dollars en 2005 (sur 1,92 milliard de revenu global), LSI Engenio rivalise aujourd’hui avec EMC et HP, et se positionne, même méconnu, à la troisième place sur le marché ‘midrange‘ (milieu de gamme).

Vous êtes peu connu et pourtant un acteur incontournable du stockage, comment expliquez-vous cela ?

Nous sommes le numéro un mondial sur les composants ‘storage’ STS, qu’il s’agisse d’équiper l’iPod d’Apple d’un composant stockage ou les ‘switch SAN’ de Brocade, McData ou Cisco“, nous confie Thierry Paprocki, directeur Emea sud de LSI.

Engenio Storage Group reprend nos technologies ‘silicon-to-system’ (STS) associées à notre modèle ‘partner centric’ centré sur nos partenaires. Il n’y a jamais de vente en direct, nous préférons nous focaliser sur l’ingénierie et l’industrie.”

Notre approche est de faire meilleur et moins cher. Nous avons été les premiers à supporter le 4 Gb/s et nous travaillons sur le 8 Gb/s. Nous avons annoncé Infiniband il y a un an et le 10 Gb pour le HPC (calculateurs). Et nous sommes leader sur le HBA (Host Bus Adapter), le connecteur entre le serveur et les disques.”

La répartition de l’activité du groupe est significative de son positionnement sur tous les segments du marché, hormis le logiciel.

– 40 % proviennent des systèmes de stockage avec comme clients IBM, NCR, SGI oy Sun StorageTek.

– 29 % sur les composants de stockage, avec des clients comme Brocade, Dell, EMC, Fujitsu, HP, IBM, McData, Qlogic, Sun, Apple ou NetApp.

– 16 % sur le ‘consumer‘ (grand public) JVC, Matsushita, Philips, Pioneer, Samsung, Sony ou Thomson.

– 15 % avec les communications et comme clients Altatel, Ciena, Cisco, Ericsson, HP, Nokia, Nortel ou Siemens.

Avec plus de 250.000 systèmes installés dans le monde, nous sommes la compagnie de systèmes de stockage à développer tous les aspects technologiques sur le hardware“. LSI est ainsi présent à tous les niveaux du stockage d’entreprise, les systèmes intégrés, les adaptateurs et cartes, les ‘fabrics’ SAN, et les périphériques.

Mais qu’est-ce qui fait le succès de LSI ?

Le marché fait preuve de beaucoup d’évolutions, mais de peu de ruptures technologiques. Tous les cinq ans environ, à l’exemple des disques durs avec le passage du 3,5 pouces aux 2,5 pouces. C’est pourquoi nos recherches sont orientées sur les standards, ainsi que sur le calibrage des produits afin de maintenir notre label haut de gamme.”

Nous resterons fidèles à notre stratégie OEM. L’expérience nous démontre que seuls les vrais contrats OEM peuvent durer dans le temps.”

Nous évoquons le hardware, mais le marché est aussi centré sur le software. Quelles est votre stratégie sur ce plan ?

Notre stratégie est d’évoluer vers le logiciel, mais c’est difficile à intégrer avec nos partenaires. Nous disposons de notre solutionSANTricity Storage Managerpour l’administration simplifiée de la baie.”

Nous collaborons avec les vendeurs de logiciels et nous participons au développement de tout ce qui entre dans les contrôleurs, sur la réplication asynchrone et synchrone, sur le ‘recovery’. Et nous travaillons de plus en plus sur les logiciels de ‘management’ des systèmes universels sur toute la gamme.”

La virtualisation fait aujourd’hui partie du discours des spécialistes du stockage, mais pas chez vous ?

La virtualisation est software à 100 %. Mais une partie va évoluer vers le hardware. Nous avons des projets, mais sans délais.”

Et quelle est votre vision du futur du stockage ?

Il y a une très forte demande sur le ‘entry level’ (entrée de gamme). La demande sur le milieu de gamme est de plus en plus complexe. Les utilisateurs veulent des fonctions simplifiées et des prix toujours plus bas. Ils veulent plus d’universalité pour accompagner leur évolution. Y penser aujourd’hui est stratégique.”

Nous croyons beaucoup dans note approche de gamme modulaire qui mise sur la ‘scalabilité’ pour pérenniser les investissements. Nous rejoignons l’analyse du Gartner qui évalue que le stockage sur disque de conception modulaire représentera 85 % des données en ligne.”

Nous proposons une solution hardware pour la messagerie Exchange, IBD, qui figure au catalogue d’IBM. Et nous devons faire des choses toujours plus intégrées afin de répondre à la complexité des infrastructures des PME et leur fournir du logiciel pour faciliter la gestion de la restauration..”

Et puis, le marché français accuse une baisse de 2 % ! C’est le moins cher d’Europe et les prix baissent, malgré une volumétrie qui se maintient et même progresse. Sans oublier qu’il y a une partie de notre activité qui n’est pas visible, en particulier avec Nortel et les télécoms.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur