Lucent veut éviter 54 procès sur ses pratiques boursières

Cloud

Lucent serait prêt à verser 315 millions de dollars pour annuler 54 actions en justice dont il fait l’objet pour violations des lois boursières

Lucent ne veut pas aller en justice ! Rendu exsangue par la chute des investissements dans les télécoms, qui a entraîné une perte de 12 milliards de dollars au titre de l’exercice 2002, l’équipementier américain a déjà réduit ses effectifs des deux tiers, et vendu des actifs jugés non stratégiques.

Résultat: le géant préfère négocier des transactions contre le retrait des actions en justice dont il est l’objet. Le montant porterait sur 315 millions de dollars. Ce qui éviterait de mettre sur la place publique des allégations pour malversation. 18 mois pour indemniser les actionnaires mécontents Un groupe d’actionnaires accusent le groupe et ses dirigeants d’avoir violé les lois boursières fédérales et celles des Etats. Lucent a choisi la voie de l’arrangement à l’amiable, en proposant des actions ou du numéraire. L’accord sera cependant ratifié par la justice américaine. Mais la démarche d’approbation et le processus de règlement des plaintes s’annoncent très longs: 18 mois environ. Durant cette période, les 315 millions de dollars, auxquels s’ajouteront 100 millions de dollars pour le rachat d’actions, seront provisionnés en charges exceptionnelles, et vont donc directement affecter le résultat des prochains trimestres du groupe. Il n’en avait vraiment pas besoin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur