L’UCLA hackée, 800.000 identités dans la nature

Sécurité

La célèbre université américaine de Californie s’est fait dérober un fichier
avec les informations personnelles de 800.000 étudiants et enseignants

C’est le plus gros vol d’informations personnelles jamais constaté dans une université américaine ! L’UCLA, la célèbre Université de Californie, a été victime d’une attaque très sophistiquée qui s’est conclue par le vol des identités de 800.000 personnes, en majorité des étudiants et des enseignants.

L’attaque a eu lieu le 21 novembre dernier. Elle est très probablement le fait d’un hacker, ou d’un groupe de hackers, tant le système de l’UCLA était verrouillé depuis une précédente affaire qui s’est déroulée en 2005, un ordinateur contenant 270.000 noms avait alors été infiltré.

Le hacker a semble-t-il glissé un ver dans le système voici plus d’un an, ce qui lui aurait permis de le pénétrer aujourd’hui. Mais les experts de l’université, comme du FBI n’ont pu encore identifier aucun suspect, tant l’opération a été menée avec une très grande sophistication !

Nous ne savons pas de qui il s’agit. Tout nous indique que l’attaque a été malicieuse, ciblée et bien orchestrée. Une autre chose qui nous énerve est qu’elle a été orchestrée de telle façon qu’elle a recouvert ses traces“, a déclaré Jim Davis, le vice-chancelier associé des technologies de l’information de l’UCLA.

Depuis lors, 800.000 données personnelles ? nom, adresse, numéro de sécurité sociale et contacts ? d’enseignants et d’étudiants sont dans la nature, 38.000 étudiants et 25.000 membres actuels de la faculté, les autres l’ayant fréquentée au cours de la décade écoulée?

Respectant la loi californienne en vigueur, l’UCLA a dû informer les 800.000 personnes figurant au fichier des risques qu’elles encourent, dont l’usurpation d’identité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur