Lumière sur le nouveau capteur ultra-sensible de Canon

Composants

Canon vient de dévoiler un tout nouveau capteur CMOS vidéo ultra-sensible parfaitement adapté à l’astronomie.

Canon a levé le voile sur son nouveau capteur CMOS 35 mm à très haute sensibilité. Dédié à l’enregistrement vidéo, il permet de capturer des vidéos full HD même lorsque l’environnement est peu éclairé.

Un capteur sensible jusqu’à 0,03 lux

Afin d’augmenter la sensibilité de son capteur, Canon a opté pour des photosites de 19 par 19 micromètres. C’est 7,5 fois plus que la surface de ceux des capteurs utilisés dans les modèles haut de gamme du constructeur tels que l’EOS-1D X dont les photosites du capteur mesurent 6,9 µm² (ou d’autres réflex numériques haut de gamme).

Sa sensibilité est telle qu’il permet de capturer une image nette avec un éclairement aussi faible que 0,03 lux, soit l’équivalent de l’éclairement produit par un croissant de Lune.

Autre analogie et non des moindres, un capteur CCD à multiplication électronique (EMCCD pour electron-multiplying charge-coupled device) disposant d’une sensibilité équivalente à celle de l’œil humain, permet de filmer des étoiles jusqu’à la magnitude 6,50.

Mais le nouveau capteur annoncé par Canon peut prendre des vidéos d’étoiles jusqu’à la magnitude de 8,5, voire plus. Précisons que la magnitude apparente, qui indique une mesure de l’irradiance (mesurée en W/m²) des étoiles (ou autres objets célestes), est donnée sur une échelle logarithmique inverse. Elle correspond à une irradiance divisée par 2,5 à chaque unité supplémentaire de la magnitude apparente.

Le constructeur japonais avait déjà lancé un capteur CMOS destiné à l’astronomie en septembre 2011. S’il est sensible à une magnitude apparente de 10, sa surface est la plus grande jamais développée pour un capteur CMOS (i.e. 202 mm par 205 mm) alors que le tout dernier capteur de Canon mesure 36,5 mm par 20,5 mm.

Un prototype de DSLR l’intégrant a été développé afin d’être présenté au Security Show 2013 qui se tient du 5 au 8 mars à Tokyo. Le capteur a permis de filmer le visage d’une personne éclairée à la simple lueur de bâtons d’encens.

Outre la vidéo grand public, avec ce capteur ultra sensible en faible luminosité, Canon vise des applications telles que la recherche médicale, la surveillance et l’imagerie astronomique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur