Recherche d’emploi via les réseaux sociaux : Viadeo domine LinkedIn en France

Régulations
rse réseau social d'entreprise (crédit photo © violetkaipa - shutterstock)

Selon un sondage rendu public par Adecco, seuls 32% des répondants en France déclarent utiliser les réseaux sociaux pour un usage professionnel. Avec, pour objectif premier, la recherche d’emploi.

Malgré leur succès indéniable, les réseaux sociaux sont encore peu utilisés à des fins professionnelles. En témoigne un rapport international du Groupe Adecco basé sur un sondage réalisé entre le 18 mars et le 2 juin 2014 auprès d’un panel regroupant plus de 17 000 demandeurs d’emploi et 1 500 recruteurs dans 24 pays, dont la France.

Viadeo fait mieux que LinkedIn en France

Au niveau national, seuls 32% des 3 315 répondants, essentiellement des candidats et intérimaires, déclarent utiliser les réseaux sociaux pour un usage professionnel. La recherche d’emploi est le premier objectif (pour 40% des répondants) suivi par la collecte d’informations concernant des employeurs potentiels (35%), la diffusion de CV en ligne (32%), le développement de son propre réseau professionnel (31%) et le dépôt d’une candidature (30%). Dans ce contexte, la plateforme française de mise en relation Viadeo est plus utilisée (13%) que le réseau professionnel américain LinkedIn (10%), la référence mondiale du secteur.

Plébiscité par le grand public, Facebook n’est pas l’outil de prédilection des personnes à la recherche d’opportunités de carrière en France (seuls 6% l’utilisent dans un but professionnel). Et Twitter, le poids lourd américain du microblogging, est délaissé (3%)… La tendance s’inverse lorsque l’on considère l’utilisation « générale » de ces services par 73% du panel français (au quotidien pour plus de la moitié d’entre eux) : Facebook arrive alors en tête (47%) devant Viadeo (20%), LinkedIn (16%) et Twitter (13%).

Une démocratisation des usages

19% des demandeurs d’emploi du panel français déclarent avoir été contactés au moins une fois par un recruteur via les médias sociaux, 5% ont reçu une offre par ce biais. En France toujours, les femmes (80,5%) utilisent davantage les réseaux sociaux que les hommes (72,5%), y compris pour une recherche d’emploi (39% vs. 32%). Mais les hommes sont plus nombreux (21% vs. 10%) à recevoir des offres et obtenir le poste pour lequel ils ont été contactés (6% vs 4%).

L’impact des réseaux sociaux sur le marché de l’emploi et les meilleures pratiques « ne sont pas toujours clairement appréhendés » par les demandeurs et les recruteurs, observe Adecco. Malgré tout, le spécialiste du travail temporaire et des services RH constate une démocratisation des usages. Bien que les titulaires d’un master ou d’un doctorat soient plus susceptibles d’être contactés et d’obtenir un poste par ce biais, « le recrutement via les réseaux sociaux n’est plus une prérogative exclusive des candidats hautement qualifiés et expérimentés. La majorité des profils recherchés n’est pas constituée de managers », assurent les auteurs du rapport.

crédit photo © violetkaipa – shutterstock


Lire aussi

CV anonyme: une offre anachronique à l’ère des réseaux sociaux ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur