Lyle Frink (Avast) : « Le plus grand danger pour les plus grandes entreprises est l’anonymat »

Sécurité

Pour le directeur de la communication d’Avast, poids lourd des antivirus gratuits, les attaques informatiques réussies s’appuie sur les failles humaines.

Directeur de la communication d’Avast, l’un des principaux éditeurs de logiciels antivirus, Lyle Frink revient sur les menaces qui pèsent sur les entreprises et plus particulièrement leur système d’information

En matière de sécurité, quel est le point faible des grandes organisations ? Le poste de travail ou son système d’information ?
Le plus grand danger pour les plus grandes entreprises est l’anonymat. Dans les entreprises où les salariés sont si nombreux qu’ils ne se connaissent pas les uns les autres, il est facile pour un hacker d’appeler l’un deux en se faisant passer pour un employé du département informatique et de lui demander son mot de passe. Comment la personne visée est supposée le savoir ? Nous remarquons que les attaques ciblées sont plus efficaces lorsqu’elles comprennent un élément d’ingénierie sociale.

On parle beaucoup de cloud. Êtes-vous en discussion avec l’un des grands opérateurs du segment pour sécuriser les applications hébergées dans les nuages de serveurs ?
Le « cloud » est un concept très à la mode aujourd’hui. Vous pourriez envisager notre réseau de capteurs de la Community IQ comme faisant partie du cloud étant donné qu’il est hautement diversifié et décentralisé.

Que regard portez vous sur le rapprochement d’Intel et McAfee. Votre indépendance est elle une force ou une faiblesse ?
Je ne veux pas commenter les actions de nos concurrents. Ce que je peux vous dire en revanche, c’est que notre entreprise fournit aux internautes de très bons logiciels de sécurité – qu’importe ce que cela exige. Nous ne voyons pas pour le moment l’intérêt d’incorporer nos produits dans le « hardware ».

On observe une montée en puissance de nouveaux systèmes d’exploitation pour le poste de travail (Mac, Linux) sans parler de la démocratisation des tablettes ou des Smartphones. Comptez-vous également accompagner vos utilisateurs sur ces nouveaux environnements ?
Tout à fait. Nous avons une version bêta pour un nouveau produit Mac qui sera prochainement disponible pour les consommateurs. Nous travaillons également sur une application de sécurité pour Android dont la version bêta viendra assez rapidement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur