M.-E. Perrot-Nasturel, dirigeante d’Unify France: ‘nous restons indépendants’

Cloud

Le spécialiste en bases de données et environnement développement Unify
rachète son concurrent Gupta (ex Centura) à Halo Technology pour 6,1 millions de
dollars et le transfert de sa division de Risk Management. Marie-Elisabeth
Perrot-Nasturel, dirigeante d’Unify France nous explique les enjeux de cette
acquisition

Rachat? pas rachat, reprise? Pouvez-vous nous rappeler la situation et l’historique des négociations ? Et votre objectif ? En mars 2006, Unify a annoncé son rachat imminent par la holding Halo Technology, détenant déjà sept sociétés technologiques. Parmi celles-ci figuraient Gupta (bases de données et environnement de développement) et David (spécialiste du Risk Management). Or, Unify avait racheté NavRisk dans ce même domaine. En septembre 2006, un autre montage a donc été décidé et étudié suite auquel Unify cède son entité de risk management à Halo qui lui revend Gupta. Et nous restons donc indépendants. Notre objectif : faire en sorte qu'”un plus un” fasse beaucoup plus que deux, grâce aux convergences et à la complémentarité des solutions. Unify et Gupta affichent de nombreux points communs ? Gupta (sous environnement Windows) et Unify (sous Unix) ont suivi un parcours et une évolution similaire depuis plus de vingt ans. Puis Gupta a été porté sous Unix et Unify est entré dans l’univers Windows. Ces deux sociétés se cantonnent également à leurs logiciels et aux services liés à ces solutions. De fortes synergies existent donc entre ces deux sociétés autant sur les plans techniques que commerciaux, ainsi qu’une forte complémentarité. C’est pourquoi le rapprochement s’effectue donc assez simplement et naturellement. Gupta ne brille pas sur les technologies Web, et Unify manque d’une dimension de reporting de données. Cela va-t-il vous amener à fusionner les gammes ? Il est vrai que Report Builder de Gupta apportera une réponse efficace lorsque nous l’intégrerons à la plate-forme Unify. De même, les fonctions Internet d’Unify NXJ enrichiront l’environnement Gupta, ce qui fera l’objet de notre première annonce de produit commun : NXJ for SQLBase. Néanmoins, nous ne fusionnerons pas les gammes, et maintiendrons les deux catalogues de logiciels. Par exemple, les roadmaps annoncées par Gupta seront respectées. Nous poursuivrons l’enrichissement de tous les logiciels. D’ailleurs, Unify France vend ses solutions en direct ou via des ISV qui développent des solutions sur notre plate-forme. De son côté, Gupta passe par des revendeurs et intégrateurs. Il nous importe de maintenir cette diversité avec, par ailleurs, une forte présence dans le monde Unix pour Unify et sous Windows pour Gupta. Au niveau économique, les entités européennes présentent pourtant d’autres points communs? Bien entendu, un équilibre intéressant à noter : Unify France réalise un peu plus de 1,5 million d’euros et Gupta environ 1,2 million d’euros. Des résultats réalisés par une future équipe commune de 10 personnes. Les deux entreprises sont très présentes en Europe, avec un siège en France pour Unify et en Allemagne pour Gupta. Ce dernier se développe d’ailleurs fortement en Europe de l’Est. Outre une forte présence en Grande-Bretagne, les deux entreprises sont également présentes en Espagne et en Italie. Dans un proche avenir, des actions devraient voir le jour pour renforcer ces positions, et jouer au mieux les synergies.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur