Mac OS X nargue Windows sur le marché européen

LogicielsOS

Microsoft est en perte de vitesse sur le marché européen avec une part de marché qui baisse de plus de 2 points en un an. Au profit de Mac OS X principalement.

Difficile de maintenir ses parts de marché quand on est le leader incontestable. Microsoft en fait l’expérience avec Windows qui cède du terrain à Mac OS X. Selon l’AT Internet Intitute, en un an l’environnement de Redmond a perdu plus de deux points en Europe face à son concurrent symbolisé par la pomme. La part de marché de Windows est passée de 93,3 % en août 2009 à 91,1 % pour la même période en 2010. Dans le même temps, celle d’Apple est passée de 5,4 % à 7,4 %. Les 0,2 % restant perdus par Microsoft ont profités aux «autres OS» sans précision sur leur nature. Linux semblant stabilisé à 0,9 %.

Avec plus de 9 utilisateurs sur 10 (rappelons que l’étude se base sur l’analyse, par près de 15.000 sites partenaires dans 23 pays européens, du système d’exploitation des internautes) Windows reste incontestablement le premier OS du marché. Mais quel Windows? Malgré son âge avancé pour un système d’exploitation), Windows XP domine avec 51,3 % du marché. Suivi de Vista (20,7 %). Un an après sa sortie, Windows 7 se retrouve sur 17,5 % des machines. Une diffusion essentiellement soutenue par les achats grand public des nouveaux PC. A noter que si Mac OS X (plate-forme Intel) constitue l’essentiel des visites analysée (5,7 %), la part d’iOS (essentiellement en provenance de l’iPhone, voire de l’iPad et l’iPod touch) occupe aujourd’hui 1,4 % des visites. Une progression rapide quasiment doublée depuis mars 2010 (0,8 %). Les OS de Cupertino fonctionnant sur les plates-formes antérieures à 2006 (PowerPC d’IBM) restent stables à 0,5 %.

Répartition des parts de marché des OS en Europe selon l'AT Internet Institute
Répartition des parts de marché des OS en Europe selon l

C’est en Suisse que l’environnement d’Apple est le plus répandu. Les Mac composent près de 15 % des machines utilisés pour naviguer en ligne tandis que l’iPhone compte pour 2,9 %. Parallèlement, Microsoft y perd 5,4 %. Mais la plus belle progression vient du Luxembourg où Apple y gagne 4,7 points en un an pour s’élever à 11,2 % du marché. Les Luxembourgeois semblent affectionner particulièrement l’iPhone puisque la part d’iOS s’impose largement au-dessus de la moyenne à 4,8 % (+2,9 %). Soulignons également le dynamisme de la Suède et du Royaume-Uni avec respectivement 9,7 % et 7,4 % de présence de Mac OS X. Une progression qui se fait toujours essentiellement aux dépens de Windows. « Microsoft perd 4.8 points sur l’année écoulée, précise l’AT Internet Institute. A noter, la forte part, bien qu’en baisse, de Windows Vista avec 27.8 % des visites en moyenne pour un site au Royaume-Uni en août 2010 (vs 20.7 % en moyenne en Europe). »

Bref, la domination de Windows reste incontestable. Mais les points grignotés par Apple sur le marché européen doivent agacer plus d’un dirigeant de Redmond. A commencer par Steve Ballmer. Outre les innovations propres à Mac OS X et la montée en charge de l’iPhone sur le marché de la téléphonie (et de l’Internet) mobile, Apple a probablement bénéficié de la mauvaise image véhiculé par le lancement poussif de Windows Vista en 2007. Mais la progression de Mac OS X se fait essentiellement sur l’offre des PC portables. Il serait intéressant d’évaluer l’évolution de Mac OS X dans l’entreprise…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur