Cloud : Oracle se renforce sur le machine learning avec Datascience.com

Big DataCloudCollaborationData & StockageLogicielsProjets

Oracle se renforce sur le machine learning avec l’acquisition de Datascience.com. La plateforme permet de développer des POC selon les profils métier et les secteurs d’activité.

La frénésie d’achat se poursuit dans les domaines de l’IA pour les grands de l’IT.  Oracle annonce l’acquisition de la plateforme Datascience.com, une plate-forme collaborative qui permet de développer des projets de machine learning en accédant à une variété d’applications, d’outils de développement et d’infrastructures.

Elle propose un accès selon les profils métier, notamment pour les IT managers et les Data Scientistes qui peuvent y développer leur POC, et les domaines d’activité ( Assurance, Finances, IoT, Energie).

Avec le rachat, l’offre va s’enrichir du catalogue d’Oracle : “Ensemble, nous fourniront aux clients une plate-forme unique de science des données qui s’appuie sur Oracle Cloud Infrastructure et l’étendue des offres SaaS et PaaS intégrées d’Oracle pour les aider à exploiter tout le potentiel de l’apprentissage automatique. ” explique le communiqué.

Aucune information sur le montant de la transaction n’est communiquée.

Toujours plus de Cloud

A l’instar de ses concurrents, Oracle investit lourdement dans le déploiement de son infrastructure Cloud.  Lors de la Convention CloudWorld organisée à New York en début d’année, le groupe a annoncé 12 nouveaux datacenters disponibles en Asie (Chine avec la collaboration du groupe Tencent, Inde, Japon, Arabie Saoudite, Singapour, Corée du Sud), en Europe (Pays-Bas et Suisse) et en Amérique du Nord (Canada et USA avec deux nouveaux centres de données pour des infrastructures critiques rattachées au ministère de la Défense).

En deux ans, Oracle a ainsi quadrupler ses ressources en datacenters.

Le groupe californien utilise le machine learning pour optimiser les performances de son système phare de gestion de base de données. Avec Oracle Database 18c, l’idée est d’éliminer une bonne partie du travail humain de gestion en mettant en œuvre la mise à jour automatique, de se corriger et de se configurer automatiquement pendant son exécution.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur