Pour gérer vos consentements :

Mainframe : BMC AMI met du machine learning dans les grands systèmes

Pour mieux répondre aux attentes du marché, l’éditeur de logiciels BMC a officialisé le lancement de l’offre BMC AMI (Automated Mainframe Intelligence). L’offre regroupe des solutions de gestion automatisée d’environnements mainframe. Toutes sont dotées de capacités d’apprentissage automatique (machine learning) et d’analyse prédictive.

BMC AMI inclut des solutions autonomes pour gérer la sécurité des grands systèmes (Security Management), leur performance (Performance & Availability Management), les coûts (Cost & Capacity Management) ou encore l’approche DevOps.

L’offre intègre aussi des connecteurs pour fonctionner avec les systèmes de gestion de l’information et des événements de sécurité (SIEM) existants. Splunk, IBM QRadar, ArcSight, LogRhythm et McAfee Enterprise Security Manager, entre autres.

« BMC AMI analyse automatiquement des dizaines d’indicateurs clés de performance (KPI) et des millions de métriques par jour », a déclaré l’éditeur. Il s’agit d’identifier et résoudre les problèmes techniques avant qu’ils ne freinent ou bloquent les processus en cours.

IA, ordinateurs centraux et datacenters

« Les équipes informatiques des entreprises font face à une complexité grandissante. Les volumes de données et les transactions explosent. Or, elles doivent aussi s’efforcer de soutenir le rajeunissement des effectifs mainframe, de combler le déficit de compétences et d’optimiser les coûts », a souligné Bill Miller, président de ZSolutions chez BMC.

Avec AMI, a-t-il ajouté par voie de communiqué, BMC ambitionne de leur donner « la possibilité de consacrer davantage de temps aux initiatives à forte valeur ajoutée. Et ce en supprimant les processus manuels grâce à une automatisation intelligente ».

C’est un défi de taille à l’échelle mondiale. Selon la société d’études Gartner, d’ici 2020, 30% des datacenters qui n’utilisent pas de manière suffisamment efficace l’intelligence artificielle (IA) pour soutenir leurs activités, ne seront plus économiquement viables et opérationnels (source : The IT Implications of the 2018 CIO Survey for I&O Leaders).

(crédit photo de une © IBM)

Recent Posts

Cyberscore : comment le « Nutri-Score de la cyber » prend forme

Forme, portée, mise en œuvre... Plus d'un an après le dépôt de la proposition de…

10 heures ago

AWS re:Invent 2021 : les annonces au premier jour

Comment évolue la stratégie produit d'AWS ? Retour sur quelques annonces qui ont jalonné la…

13 heures ago

Cybersécurité : Quest Software racheté 5,4 milliards $ par Clearlake

Quest Software (gestion IT, cybersécurité, intelligence des données) passe sous le contrôle du fonds d’investissement…

15 heures ago

Firewalls : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche des firewalls et qu'attendre de leurs offres respectives ? Éléments…

18 heures ago

La France a-t-elle les moyens de mesurer la menace ransomware ?

La France a-t-elle les outils pour évaluer la menace ransomware ? Éléments de réponse sous…

2 jours ago

Antitrust : Nextcloud rallie l’écosystème français contre Microsoft

Une dizaine d'entreprises françaises se liguent à la plainte que Nextcloud a déposée en début…

2 jours ago