Mainframes IBM : la génération z15 étend la conformité dans le cloud hybride

Cloud
ibm-z15

IBM axe son offre mainframe sur la conformité en environnement cloud hybride avec le modèle z15, qui améliore aussi les capacités de reprise.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Comment assurer la conformité dans le cloud hybride ?

IBM aborde la question avec son mainframe z15, tout juste officialisé. Il y répond à travers la technologie dite « Data Privacy Passports ».

Cette dernière s’appuie sur la fonctionnalité de chiffrement de bout en bout introduite sur la génération z14. Également disponible sur la plate-forme LinuxONE, elle est censée protéger les données au-delà du système d’enregistrement.

Autre fonctionnalité qui fait ses débuts avec le z15 : « Instant Recovery ». Objectif : accélérer la reprise après un arrêt de production. Ce en mobilisant davantage de capacité processeur au démarrage et à l’extinction. C’est « jusqu’à 50 % » de temps de gagné, selon IBM.

Par rapport au z14 et ses châssis 24 pouces, le z15 présente une empreinte réduite (« moitié moins d’espace au sol, notamment »).

Un système peut comprendre jusqu’à 4 boîtiers 19 pouces. On dispose d’un maximum de 190 cœurs configurables, pour 40 To de mémoire (contre 170 cœurs et 32 To sur le z14). IBM annonce + 14 % de performance par processeur, avec 86 % de cache supplémentaire.

z15-cache

On notera aussi :

  • une allocation plus fine du stockage virtuel (par paliers de 512 Go au lieu de 1,5 To) ;
  • de meilleures performances en compression (jusqu’à 275 Go/s, contre 16 Go/s sur les z14) ;
  • une utilisation CPU réduite de 50 % en cobol ;
  • et à terme, l’arrivée d’OpenShift sur les mainframes Z pour le développement cloud natif.

Photo d’illustration © IBM

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur