Pour gérer vos consentements :
Categories: Poste de travail

MakerBot propose un outil de numérisation 3D desktop

Mi-juillet, nous nous étions fait l’écho d’une révolution en cours, celle de l’impression 3D (voir « La révolution silencieuse de l’impression 3D »). Pour reproduire un objet existant, l’adjonction d’un digitaliseur 3D (qui traduit en modèle numérique un objet physique) est un accessoire indispensable.

C’est ce que propose aujourd’hui l’Américain MakerBot Industries, avec son MakerBot Digitizer, un “scanner” 3D de bureau accessible au prix étudié de 1400 dollars HT, soit un peu plus de 1250 euros TTC (hors frais de port et de douane).

MakerBot Digitizer

Pour les petits objets

Voilà qui est plutôt accessible. Attention toutefois, car le MakerBot Digitizer n’est compatible qu’avec des objets d’une dimension maximale de 20,32 cm en hauteur et autant en diamètre, et d’un poids plafond de 3 kg.

Le procédé de numérisation reste classique : l’objet tourne devant une unité comprenant une caméra (pour filmer l’aspect général) et deux lasers (pour évaluer les distances et donc la forme de l’objet).

Le MakerBot Digitizer est piloté directement depuis le progiciel de la firme, MakerBot MakerWare, lequel devrait être étendu prochainement afin d’améliorer les possibilités et les performances du numériseur 3D.

Ce nouvel outil est aujourd’hui en précommande et devrait être livré mi-octobre. Il se distinguera par son excellente intégration avec les imprimantes 3D de la firme. Pour le reste, la concurrence est déjà partie en chasse, avec par exemple le 3D Scanner de Matterform, annoncé à un prix plus de deux fois inférieur.

Notez que d’autres techniques permettent de réaliser des “scans” en 3D quasiment sans bourse délier. Ce site donne toutes les indications pour y parvenir, logiciel de numérisation 3D gratuit inclus.

PS : notez que MakerBot sera présent au 3D Printshow de Paris, les 15 et 16 novembre 2013 au Carrousel du Louvre.


Voir aussi : les imprimantes 3D personnelles

Les imprimantes 3D personnelles

Image 1 of 8

Les imprimantes 3D personnelles
La FreeSculpt « EX1-Basic », 799 euros TTC chez Pearl.

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

3 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

4 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

6 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

9 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

10 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago