Mandrakesoft recommandé par l’Education nationale

Régulations

En signant un accord avec le Ministère de l’Education nationale et ses déclinaisons, l’éditeur Mandrakesoft s’offre une large visibilité au sein de la ‘grande maison’, et confirme sa présence dans l’enseignement supérieur et la recherche

L’intérêt de l’administration française pour les logiciels libres, et en particulier Linux, se confirme encore une fois. Mandrakesoft annonce la signature d’un protocole d’accord avec le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche – Ministère délégué à la Recherche.

L’accord offre à l’éditeur une large visibilité sur l’ensemble de ses produits et services, recommandés et diffusés aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche, aux référents informatique des établissements, et accessibles aux étudiants et personnels pour leur usage personnel. Si la Recherche n’est plus à séduire – les systèmes Linux et open source y sont largement répandus et appréciés – la structuration de l’informatique au sein de l’Education Nationale est plus complexe à conquérir, car elle passe par les Centres de Ressources Informatiques (CRI), en charge de l’informatique des établissements, et qui font office de conseillers auprès de ces derniers. Mandrakesoft s’est engagé à mettre l’ensemble de ses produits à la disposition des CRI, qui pourront y puiser pour leurs besoins. Une offre qui ne manquera pas de séduire des services toujours en manque de budgets ! Mais l’engagement de l’éditeur va plus loin. En effet, Mandrakesoft assurera le support technique et la formation des personnels. “Au-delà des économies financières dont Linux nous fait bénéficier, cet accord vise à favoriser le recours à des solutions informatiques qui privilégient les standards ouverts et sont rapidement intégrables dans une infrastructure aux normes publiques“. “Nous sommes sensibles à la possibilité pour les départements informatiques d’aménager ou de faire évoluer les logiciels achetés, avec l’accompagnement ou non de l’éditeur“, a indiqué le représentant du Groupe Logiciel Universités-Recherche en charge du dossier. L’accord vient confirmer les relations de longue date établies entre Mandrakesoft et le Ministère de l’Education nationale. Comme le confirme François Bancilhon, directeur général de Mandrakesoft : “Nous travaillons avec le Ministère de l’Education nationale depuis plus de 5 ans. Cet accord est une preuve supplémentaire de la qualité de nos produits et de l’adoption croissante de Linux comme alternative au tout propriétaire“. “Quel meilleur soutien apporter aux étudiants et aux chercheurs, les premiers acteurs de l’économie du savoir, que celui d’une informatique ouverte, permettant à chacun d’exploiter pleinement son potentiel et d’adapter les outils à ses besoins particuliers ?“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur