Mandriva dans le rouge sur son exercice 2005

Cloud

La distribution Linux française souffre de sa marche forcée vers le modèle des entreprises

Longtemps considéré comme un produit grand public, à l’époque de Mandrakesoft, Mandriva s’est engagé dans la voie de la professionnalisation de son offre Linux libre et open source.

Une marche forcée difficile, surtout pour changer de modèle économique, mais qui semble séduire, le stand Mandriva au salon Solutions Linux 2006 était certainement l’un des plus fréquentés. Reflet de cette migration délicate, l’exercice 2004/2005, clos à fin septembre, et dont Mandriva a publié les résultats annuels, s’affiche déficitaire. Certes, le chiffre d’affaires a progressé de 5,2 %, à 5,45 millions d’euros. Mais à périmètre comparable, il affiche un repli de -6 %. Le résultat d’exploitation s’en ressent, avec un déficit de -1,1 million d’euros, contre un bénéfice de 0,86 million un an plus tôt. Quant au résultat net, il est ressorti presque symboliquement déficitaire à -0,04 million d’euros, contre un bénéfice de 1,39 million l’exercice précédant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur