Mandriva Linux Spring 2010 introduit le «Smart Desktop»

Logiciels

Après plusieurs semaines de retard, Mandriva a livré sa distribution de printemps. Elle introduit notamment un nouveau concept d’indexation des documents.

Jean-Noël de Galzain, nouvel administrateur de Mandriva, l’avait promis. C’est chose faite. La version finale de Mandriva Linux 2010.1 Spring (nom de code Farman) est désormais disponible, sur les serveurs de l’éditeur. Perturbé par les mésaventures économiques de l’entreprise, la nouvelle distribution Linux avait connu quelques semaines de retard.

« Mandriva Linux 2010 Spring est bâtie sur les fondamentaux qui ont fait le succès de Mandriva à savoir la simplicité d’usage, la sécurité et l’innovation accessible à tous », souligne Arnaud Laprévote directeur général et technique de l’éditeur. La nouvelle version introduit notamment le Smart Desktop, une technologie qui propose un accès dynamique aux documents renseignés par mots clés (étiquettes). Smart Desktop s’enrichit de Ginkgo, une interface graphique qui vise à créer des liens sémantiques entre les différentes données personnelles. A essayer!

Autres innovations, le chiffrement des données en un clic, le contrôle parental amélioré (au niveau de la surveillance des applications en plus des sites web visités), l’ajout des services réseaux dans les profils…

Navigateurs Chromium et Opera proposés

Basé sur le noyau Linux 2.6.33.4, la Mandriva Spring 2010 en profite pour mettre à jour les dernières versions des applications open source habituelles: KDE 4.4.3, GNOME 2.30.1, Firefox 3.6.6, Xorg Server 1.7.7; Virtualbox 3.1.8, OpenOffice 3.2, etc. Le gestionnaire d’identités Mandriva Directory Server (MDS) à travers un annuaire LDAP est aussi de la partie. Tout comme l’offre des navigateurs Chromium (version open source de Google Chrome) et Opera dans les dépôts non libres. Les détails des nouveautés sont décrites sur le wiki de l’éditeur.

Disponible en 70 langues, Mandriva Linux 2010.1 est déclinée en plusieurs éditions : la plus complète, Powerpack, qui s’accompagne du support et des services (proposée en boîte à 59 euros); la One, version de découverte LiveCD; et la Free totalement dépourvue d’applications propriétaires.

mandrivalinuxspring2010.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur