Mandriva subit un ralentissement de son activité

Logiciels

L’éditeur est dans le rouge

La fin de l’année a été difficile pour Mandriva, l’éditeur de Mandriva Linux. L’entreprise française affiche pour le 4e trimestre un chiffre d’affaires de 830.000 euros contre 1,5 million un an plus tôt. Sur la période, le groupe affiche une perte nette de 140.000 euros contre une perte de 1,9 million à la fin 2007.

Il faut dire que la concurrence devient de plus en plus forte sur le marché des distributions Linux. Mandriva doit affronter les assauts de Novell, Red Hat et d’Ubuntu. Par ailleurs, son offensive dans les netbooks notamment avec Emtec (GDium) n’apporte pas encore les résultats souhaités.

Dans un communiqué, Mandriva indique qu’elle compte redéployer “sa stratégie autour de l’OS (OEM, ODM…), des applicatifs à forte valeur ajoutée (Pulse 2 ;…) et du web.” Et d’ajouter : “La restructuration financière de fin 2008 ainsi que la réorganisation commerciale en cours porteront leurs fruits sur l’exercice 2009”.

Mandriva peut également miser sur le marché entreprise qui, en temps de crise, se tourne de plus en plus vers des solutions open source. Ainsi, selon une étude IDC menée pour le compte de Novell, plus de la moitié des 300 responsables informatiques interrogés prévoient d’accélérer l’adoption de Linux en 2009. Par ailleurs, plus de 72 % des personnes interrogées ont affirmé qu’elles y réfléchissaient sérieusement, ou qu’elles avaient déjà décidé d’augmenter leur utilisation de Linux sur le serveur en 2009, avec plus de 68 % pour le poste de travail.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur