Marché des semiconducteurs en 2012 : Qualcomm numéro un de la croissance

Composants

Le chiffre d’affaires global du secteur des semiconducteurs a baissé significativement en 2012. Ceci reflète une baisse des ventes de PC, mais aussi différentes fortunes suivant les sociétés.

Gartner vient de dévoiler un rapport portant sur le chiffre d’affaires des acteurs du secteur des semiconducteurs pour l’année 2012. Au niveau mondial, il accuse une baisse de 2,6% en 2012 par rapport à 2011 pour s’établir à 299,9 milliards de dollars.

Des poids lourds en retrait

Le chiffre révèle un ralentissement significatif du secteur, même s’il est nécessaire d’examiner plus en détail le rapport pour appréhender ce marché contrasté.

Les 25 plus grosses sociétés ont plus souffert que l’ensemble du secteur puisque leurs chiffres d’affaires cumulés ont baissé de 2,8%. Ils représentent toutefois 68,9% du chiffre d’affaires global contre 69% en 2011. On notera également que dans le top 10, 7 sociétés ont connu une baisse de leurs parts de marché.

« Les acteurs habituels de la croissance de l’industrie des semiconducteurs – de l’informatique, du sans fil, de l’électronique grand public et de l’électronique automobile – ont tous subi de graves perturbations en 2012 », a déclaré Steve Ohr, directeur de recherche au sein de Gartner.

Qualcomm : numéro un de la croissance

Pour la 21e année consécutive, Intel truste la première place, même si la société a enregistré une baisse de 3% de son CA. La firme pénalisée par les méventes de PC en 2012 pèse à hauteur de 16,4% du CA global du secteur en 2012 avec 49,089 milliards de dollars de CA contre 16,5% en 2011.

Samsung occupe la seconde place malgré les difficultés rencontrées dans le secteur des DRAM et une dilution des parts de marché dans la flash à portes NAND. La société sud-coréenne a toutefois réussi à augmenter son chiffre d’affaires de 3,1%.

C’est cependant 10 fois moins que la croissance enregistrée par Qualcomm qui fait quasiment figure d’exception avec 31,8% de croissance de son CA. La société passe de la 6e à la 3e place. Broadcom, autre acteur du secteur des composants pour terminaux mobiles, occupe la 10e place avec une croissance de 9,6% en un an.

Texas Instruments occupe la quatrième place malgré des parts de marché en recul de 5,5%. Mais les véritables perdants du top 10 sont STMicroelectronics (-12,7%), Renesas Electronics (-14,1%) et Micron Technology. Ce dernier pâtit d’un marché de la DRAM en pleine restructuration et des prix qui ont fortement baissé. Renesas Electronics peine à se remettre de ses difficultés financières malgré une aide financière du gouvernement japonais et d’autres sociétés japonaises.

Fort de cette évolution du secteur, Gartner précise toutefois que la lecture peut être affinée en comparant la part de marché d’une société à celle dans son secteur spécifique grâce à son indice RIP (Relative Industry Performance). Ce dernier positionne Qualcomm comme ténor dans son secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur