Marché des technologies embarquées : 'Microsoft veut être moteur de sa croissance'

Logiciels

“Ceux qui développent sous Windows CE veulent faire de tout… sauf du Windows”, parole de Microsoft !

Le marché de l’embedded, les technologies embarquées, connait une croissance forte, avec des terminaux toujours plus intelligents et proches des humains, et une connectivité devenue indispensable.

Trois milliards de terminaux connectés seront vendus en 2007, sur un marché qui connait un taux de croissance de l’ordre de 50 %, ce que Microsoft ne pouvait ignorer, comme nous l’a confirmé Olivier Bloch, Responsable de la division Embarquée pour Microsoft France.

Microsoft veut être moteur de cette croissance. C’est pourquoi nous avons investi plus de 100 millions de dollars en R&D au cours des deux dernières années, avec une progression de 33 % de ce budget. Microsoft essaye d’être le plus visible possible.

La famille des technologies embarquées de Microsoft s’appuie désormais avec .NET sur un ‘micro-framework’ et un ‘compact-framework’ pour s’adapter à des périphériques peu gourmands en énergie.

La R2 de Windows CE 6.0 apporte des nouveautés qui nous permettent d’améliorer le scénario de l’appareil connecté, avec plus de contrôle, un cadre numérique plus adapté à l’industrie aux échanges d’informations.

Pour les apports de Windows Embedded CE 6.0 R2, lire notre article

Le mode de licence de Windows CE n’est pas modifié : il reste lié au mode d’utilisation. Le fabricant dispose donc de deux formules : la licence ‘core’ entre 4 et 5 dollars, et la licence ‘pro’ à 15 dollars, pour des objectifs très orientés vers la verticalité, à l’exemple de des ‘set top box‘ ou des GPS.

Et c’est là peu être qu’est la tendance la plus importante. Ce n’est pas le mode de licence, mais l’engagement de Microsoft dans la verticalisation de son offre. “C’est un objectif de marché mais qui est plutôt lié à Windows XP Embedded, en attendant l’arrivée d’une version modulaire de Windows Vista Embedded, avec la garantie d’un support de 10 ans sur les technologies embarquées.

Cette approche verticalisée du marché de l’embarqué est déjà effective, avec Windows Mobile, par exemple, qui est un Windows CE avec des fonctionnalités dédiées à la téléphonie mobile, ou encore avec Windows for Automotive, qui a déjà séduit des constructeurs comme Fiat ou Ford.

Nous cherchons à répondre à des besoins variés, comme les ‘point of service’ ou les cadres numériques par exemple. Mais on ne vise pas des communautés ou des domaines spécifiques, sauf quand cela a du sens.

Avec la prolifération des terminaux multi-usages et Internet, Microsoft va-t-il proposer un Windows embarqué orienté bureautique, comme c’était le cas à l’origine de Windows CE ?

Il n’y aura pas de retour sur la bureautique. Le besoin n’est pas réellement là. Il arrive une vague de nouveaux appareils qui poussent sur la faible consommation, et qui vont permettre de faire tourner Vista, comme l’Origami. Ceux qui développent sous Windows CE veulent faire de tout… sauf du Windows !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur