Le marché des semiconducteurs en repli en 2012

Composants

Selon le Gartner, et principalement sous l’effet du recul des ventes de PC, le marché des semiconducteurs aura reculé en valeur de 3% en 2012.

Le marché mondial des semiconducteurs repassera en 2012 sous la barre des 300 milliards de dollars. À 297,6 milliards, contre 307 milliards en 2011, il aura, selon les analystes du Gartner, accusé un repli de 3%.

Ce sont les 25 principaux fabricants qui ont entrainé la décrue, avec un net repli de 4,2%, forçant la moyenne. Ce qui dans la foulée leur fait perdre un point de parts de marché, cumulant 68,2% des recettes totales de l’industrie, contre 69,2% un an plus tôt.

La situation est particulièrement tendue dans le Top10 des fabricants, avec un Toshiba dont les recettes reculent de 13,7%, STMicroelectronics 12,7%, Hynix 11,2%, Micron 9,3%, Samsung 8,7%, Texas Instruments 6,4%, Renesas Electronics 5,8%. Seul Intel limite la casse, avec un repli de 2,7%.

La faute au PC… et au smartphone !

Comment explique un tel repli, significatif même s’il reste quelque peu marginal ? La cause en revient tout d’abord, selon le Gartner, aux ventes de PC qui traditionnellement entrainent tout le monde à la hausse. En 2012, la production de composants pour PC – processeur, GPU (graphique), mémoire, etc. – a reculé de 2,5%.

En revenu, cela se traduit par un recul plus important, en particulier pour les fabricants de mémoires DRAM et Flash NAND, dont la guerre des prix profite – un peu – aux consommateurs.

Un recul qui n’explique pas tout ! Les analystes du Gartner expliquent également ce repli par la maturation du marché des smartphones, qui certes a en partie pris la place du PC pour continuer de faire progresser le marché, mais qui paradoxalement montre aujourd’hui des signes de fatigue… en valeur !

Produire en masse en réduisant régulièrement les prix n’est pas toujours bon pour le portefeuille des fondeurs.

Qualcomm rejoint le Top 3

Si le classement des fabricants de semiconducteurs demeure à peu près stable, une surprise est venue modifier les premières places. Intel reste largement premier, avec 49,295 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Samsung maintient sa seconde place avec 24,974 milliards. Ces deux-là semblent intouchables.

En revanche, profitant de l’adoption du smartphone et des technologies 3G et LTE dans les pays émergents, Qualcomm s’est hissé de la sixième à la troisième place (12,954 milliards), tandis que Toshiba a chuté de la troisième à la cinquième (10,162 milliards). On notera que Broadcom (7,792 milliards de dollars) est passé de la dixième à la neuvième place après l’acquisition de NetLogic Microsystems.

Et pour 2013 ?

S’appuyant sur le constat que les commandes se sont affichées en légère hausse au second semestre 2012, les analystes du Gartner anticipent un retour à la hausse, petite hausse !, du marché des semiconducteurs au cours de l’année 2013.

Pour autant, rien ne vient confirmer que la reprise attendue en 2012 va se produire en 2013… D’ailleurs, Gartner constate que les trois premiers trimestres 2012 ont affiché des résultats inférieurs aux attentes, et que le quatrième a été revu à la baisse ! Même léger, un retour à la croissance s’inscrit donc plus comme un scénario probable qu’une probable tendance…

Crédit photo © Scanrail – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur