DBaaS : MariaDB SkySQL s’enrichit de capacités distribuées

Bases de donnéesCloudData & Stockage

SkySQL exécute dorénavant la plus récente version de MariaDB Platform X5 qui fournit, via le moteur Xpand, une base SQL distribuée.

MariaDB Corporation a publié une mise à niveau « majeure » de MariaDB SkySQL, son système de gestion de base de données en tant que service (DBaaS).

MariaDB SkySQL exécute dorénavant la plus récente version de MariaDB Platform X5. Le moteur intelligent Xpand intégré à la plateforme open source fournit une base SQL distribuée via MariaDB Enterprise Server. L’ensemble rééquilibre de manière automatique les points d’accès aux données, selon les promoteurs de l’offre.

« Les applications actuelles nécessitent des modèles de données robustes, des transactions classiques à l’analyse avancée, en passant par l’apprentissage automatique complexe et les algorithmes d’IA », a expliqué dans un billet de blog Saravana Krishnamurthy, vice-président management produit chez MariaDB Corp. « SkySQL élimine le besoin pour les développeurs d’applications de combiner une myriade de technologies de base de données pour répondre à leurs besoins en constante évolution », a-t-il ajouté.

La base de données dans le cloud de MariaDB inclut d’autres améliorations.

Traitement massivement parallèle

Cette version de SkySQL inclut également :

– Un entrepôt de données cloud distribué avec traitement massivement parallèle (MPP)
– Des connexions SSL/TLS sécurisées pour tous les accès aux bases de données
– un point de connexion unique pour les applications.
SkySQL gère ainsi « sans couture » le cloisonnement lecture-écriture, le basculement (failover) après incident, ainsi que la migration de sessions applicatives.
– Une supervision mise à jour et étendue.

Ces fonctionnalités viennent s’ajouter aux capacités existantes : réplication multi-maître, analyses et transactions « intelligentes », stockage en lignes, en colonnes et combiné…

SkySQL est disponible via le site Internet de MariaDB Corporation. L’entreprise propose aux nouveaux clients/utilisateurs prêts à s’inscrire un crédit de services de 500 dollars.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT