Mark Hurd PDG de Microsoft ?

Régulations
Mark Hurd

Parmi les successeurs potentiels de Steve Ballmer à la tête de Microsoft, le nom de Mark Hurd est remonté à la surface. Mais celui-ci aurait décliné.

Mark Hurd PDG de Microsoft ? Et pourquoi pas ? Les décisionnaires de l’entreprise de Redmond y ont en tout cas pensé.

Le Wall Street Journal révèle ainsi que l’actuel président d’Oracle a été approché par le comité de direction de Microsoft chargé de trouver un successeur à Steve Ballmer. Rappelons que celui-ci a annoncé son départ pour août 2014 au plus tard ou, au plus tôt, dès qu’un nouveau CEO sera nommé.

Mark Hurd décline

Pour sa part, Mark Hurd aurait décliné l’offre indiquant qu’il n’avait pas l’intention de quitter Oracle.

Son profil est remonté dans une liste de personnalités visées par Microsoft pour succéder à Steve Ballmer. Si les noms de Stephen Elop (de retour à Redmond après l’annonce de l’acquisition de la branche terminaux mobiles de Nokia), Alan Mulally (co-PDG de Ford) et Mike Lawrie (PDG de CSC) ont précédemment été évoqués, la liste des potentiels futurs dirigeants de l’éditeur s’est agrandie autour de Charles Phillips, prédécesseur de Mark Hurd chez Oracle et CEO d’Infor aujourd’hui, et Paul Maritz, dirigeant de Pivotal et ex-VMware. Le quotidien new-yorkais rapporte également que deux vice-présidents de Microsoft ont également eu des entretiens dans ce sens : Tony Bates, chargé de la stratégie et de l’évangélisation, et Satya Nadella, responsable des solutions cloud et entreprise.

Troisième PDG

La nomination d’un nouveau dirigeant est un événement majeur pour l’avenir de Microsoft. Le futur responsable devra notamment être en mesure de positionner l’entreprise face à la montée en puissance de Google et Apple dans les solutions mobiles tout en optimisant l’efficacité de l’éditeur, qui a notamment tardé à apporter une réponse pertinente face aux enjeux de la mobilité. Autrement dit, un visionnaire doublé d’un bon gestionnaire.

Dans tous les cas, le futur dirigeant sera le troisième depuis la création de l’éditeur en 1975 et, très certainement, le premier à ne pas avoir appartenu au noyau historique de Microsoft.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur