Mark Hurd pourra bien travailler chez Oracle

Cloud

Mark Hurd et HP ont réglé leur différent qui portait sur la nomination de l’ancien dirigeant du constructeur informatique chez Oracle. Les intérêts communs des deux entreprises ont dépassé les intérêts personnels.

HP et son ex-PDG font enfin la paix. Après avoir démissionné de son poste de dirigeant du constructeur américain début août, Mark Hurd va pouvoir travailler plus sereinement chez Oracle, son nouvel employeur, en tant que co-président et membre du conseil d’administration.

En effet, HP et Mark Hurd viennent de trouver un terrain d’entente concernant l’action en justice engagée début septembre par HP contre son ex-dirigeant devant un tribunal de Santa Clara (Californie). Le constructeur mettait alors en avant le fait que l’embauche de Mark Hurd chez Oracle risquait de lui porter préjudice. Selon HP, son ex P-dg dispose d’informations confidentielles susceptibles de nuire à son business au profit d’Oracle.

Toutefois, l’accord de négociation conclu entre Mark Hurd à son départ et HP ne prévoit pas de clause de non-concurrence. Néanmoins, il inclut « un engagement de confidentialité » d’une durée de deux ans. Finalement, les deux parties viennent de trouver un accord à l’amiable qui met fin aux poursuites engagées.

Si les détails ne cet accord restent confidentiels, la SEC (Security Exchange Commission) révèle que les deux parties ont trouvé un terrain d’entente financier. Mark Hurd aurait ainsi accepté de renoncer à ses 345.000 actions HP, évaluées à hauteur de 13,6 millions de dollars… L’ex-P-dg du constructeur informatique aurait aussi accepté de ne pas divulguer à Oracle les informations confidentielles dont il dispose sur HP.

L’enterrement de cette hache de guerre est aussi une bonne occasion pour Oracle et HP de raviver la flamme de leur (pseudo) amitié. « HP et Oracle sont des partenaires importants depuis plus de vingt ans et s’engagent à travailler ensemble pour fournir des produits et services exceptionnels à leurs clients », a souligné Cathie Lesjak, la directrice générale de HP par interim, dans un communiqué. Et Larry Ellison de compléter : « Oracle et HP vont continuer à bâtir et développer un partenariat qui dure déjà depuis plus de 25 ans. »

Rappelons que les deux géants de la high-tech ont quelques 140.000 clients en commun. Une base client trop stratégique pour risquer de la perdre pour des histoires de «ressources humaines»…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur