Mark Papermaster, CTO d’AMD : « Nous pouvons être opportunistes, nous le devons »

Composants

En marge de l’AMD 2012 Financial Analyst Day, Mark Papermaster, CTO de la société, s’est entretenu avec un panel (très limité) de journalistes, dont nous faisions partie. L’occasion pour lui de partager sa vision.

Suite à l’AMD 2012 Financial Analyst Day, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Mark Papermaster (notre photo), qui est revenu sur les annonces clés dévoilées dans le cadre de cet événement. Le CTO d’AMD voit en cet entretien « le début d’un long et transparent dialogue ». Un élément relativement nouveau pour la firme.

Il revient tout d’abord sur l’aspect « réalisation » de l’activité d’AMD, qu’il souhaite optimiser. L’objectif est de fournir des composants équilibrés et adaptés à une tâche voulue, et non pas forcément des produits à tout prix surpuissants. « Nous n’abandonnons toutefois pas le sujet de la performance », précise Mark Papermaster.

Combiner GPU et CPU

L’objectif premier de la firme sera de renforcer la synergie entre les CPU et les GPU. Dans le monde mobile tout d’abord, où la combinaison de CPU et de GPU de faible consommation « permettra de capter de nouveaux workloads émergents. Les gens commencent à comprendre les intérêts de cette combinaison. C’est le début d’un nouveau voyage ».

Cette stratégie, nous la retrouvons dans le monde des serveurs, où les composants de très haut de gamme sont mis de côté, « au profit d’une meilleure exploitation de notre propriété intellectuelle ». Comprenez par là une utilisation du GPU Computing pour les calculs massivement parallèles, en complément des processeurs classiques.

« Nous pouvons être opportunistes. Nous le devons », affirmera plus tard Mark Papermaster.

Plus de la flexibilité

Rori Read l’a annoncé : AMD proposera des composants tout-en-un (SoC), éventuellement en utilisant des technologies externes (architecture ARM). Mark Papermaster précise que la méthodologie qui accompagnera l’arrivée de la firme dans le monde des SoC sera appliquée à l’ensemble des produits.

« Nous voulons tout voir comme des blocs, que nous pouvons combiner en fonction des besoins », indique-t-il. À la clé, une plus grande flexibilité et la possibilité de s’adapter rapidement aux demandes du marché.

Le CTO d’AMD n’en dira pas plus concernant les premiers SoC signés par la société. « Nous décrivons ici des directions. Au fur et à mesure du temps, nous ferons des annonces plus précises. »

Crédit photos : © Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur