Maroc Telecom dévoile un important plan d’investissement

Régulations

Objectif : renforcer son offre et se préparer à la concurrence

L’opérateur marocain devrait investir 663 millions d’euros sur trois ans.

Pour le groupe, filiale de Vivendi qui a officialisé son MVNO français Mobisud début décembre, l’avenir s’annonce radieux malgré l’arrivé d’un concurrent : Maroc Connect.

Rappelons que Mobisub cible les personnes proches de la Tunisie, de l’Algérie et du Maroc, et souhaite conquérir 500.000 clients d’ici cinq ans.

Aujourd’hui le groupe annonce qu’il déboursera 7,4 milliards de dirhams (663 millions d’euros) suivant les termes d’un plan d’investissement triennal convenu avec le gouvernement.

L’accord, signé en présence du premier ministre Driss Jettou et rapporté par l’agence d’État MAP, fait suite à un précédent plan de trois ans de 7,79 milliards de dirhams.

Maroc Télécom a conclu un partenariat avec Vivendi Universal en 2001 et le groupe français contrôle à présent 51% de son capital.

D’après Reuters, l’opérateur télécoms marocain prévoit une croissance du chiffre d’affaires de plus de 8% cette année, mais la concurrence devrait s’intensifier l’an prochain lorsque le FAI Maroc Connect, contrôlé par le conglomérat ONA, débutera son service.

Lors de la cérémonie de signature, Jettou a dit que le nombre de téléphones mobiles devrait atteindre 24 millions au Maroc d’ici 2010-2011 contre 15 millions actuellement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur