Mars : de l’eau a bien coulé sur la planète rouge

Régulations

Les analyses de Phoenix ont permis de confirmer la présence d’eau sur Mars. La mission devrait être prolongée jusqu’en septembre

La mission Phoenix, sur le sol de mars s’est révélée “très fructueuse“, selon les termes de Michael Meyer, un responsable scientifique de la NASA. Et William Boyton, l’un des responsables des détecteurs placés sur la sonde, cité par l’AFP, a été formel : “Nous avons [trouvé] de l’eau“.

Nous avions déjà vu des preuves de cette eau gelée (…) mais c’est la première fois que de l’eau martienne a été touchée et analysée ” a indiqué le scientifique.

Il y a quelques semaines, au début de l’exploration, le moral était pourtant au plus bas. La sonde Phoenix était dans l’incapacité d’analyser les prélèvements à cause d’une panne de tamis survenue au mois de juin dernier, à peine un mois après l’atterrissage. Le TEGA (Thermal and Evolved Gas Analyzer), le petit four destiné à faire fondre le morceau prélevé n’avait pas pu entrer en fonction. Quelques jours après, les analyses prévues ayant été effectuées, une bonne nouvelle chassait ce mauvais présage : la sonde avait bien trouvé de la glace sur Mars.

Ces dernières semaines, deux autres analyses ont pu être réalisées. Du sodium, du magnésium et de potassium, autant d’éléments vitaux présents dans le corps humain, ont été détectés. Diverses recherche continuent néanmoins.

Nous n’avons pas encore mis en évidence de matières organiques”, a déclaré Peter Smith, chef des chercheurs scientifiques de la mission.

Pour le moment, les scientifiques souhaitent établir l’histoire de la glace martienne, pour connaître, par exemple, les éléments qui auraient précipité une fonte de la glace. La réponse à cette question pourrait fournir des éléments pour une autre interrogation clé: “savoir s’il y a une zone habitable sur mars“.

La mission devrait être prolongée jusqu’à la fin du mois de septembre. Une décision qui coûtera 2 millions de dollars supplémentaires à la Nasa, pour un budget totalisant déjà 420 millions de dollars. Après tout, la planète rouge le mérite bien, elle qui recèle encore plus d’un secret.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur