Marvell s’offre la division XScale d’Intel

Cloud

Comment analyser l’acquisition de la division XScale d’Intel par Marvell ? Par le recul des ventes et la restructuration des activités du géant des semi-conducteurs

600 millions de dollars, dont une option pour 100 millions de dollars en actions, c’est le prix que va payer Marvell Technology Group pour acquérir la division ‘

communications and application processor‘ d’Intel. Cette dernière est surtout connue pour son processeur XScale, un processeur ’embedded’ (embarqué) qui équipe plus particulièrement les ordinateurs de poches, comme le Blackberry 8700 doté d’un processeur XScale PXA9xx ‘Hermon‘ ou le Palm Treo et les smartphones Motorola Q équipés d’un processeur XScale PXA27x ‘Bulverde‘ En revanche, la cession ne remet pas en cause la licence acquise par Intel pour l’utilisation des designs d’ARM, au c?ur des processeurs XScale, ce qui laisse à Intel le loisir de continuer d’exploiter la technologie XScale sur les segments non concernés par la divisions communications, comme les réseaux ou le stockage. Pourquoi céder cette division ? Officiellement Intel se restructure autour de ses activités historiques, son ‘core business‘ sur la haute performance (processeurs Core Duo, Xeon ou Itanium 2) et les architectures basse consommation (pour les ordinateurs portables), ainsi que sur les technologies émergeantes et les marchés stratégiques (technologies de haut débit sans fil Wi-Fi et WiMax). Les processeurs pour appareils mobiles n’appartiennent dont pas à la famille ‘core business‘ et stratégiques d’Intel. Une autre analyse s’impose, cependant? La cession à Marvell de la division ‘communications and application processor‘ d’Intel relève des déceptions affichées par le groupe en 2005, où le fondeur a perdu 5,3 % de parts de marché sur les processeurs pour PC et serveurs au profit de son concurrent AMD. Sans oublier la chute de -38 % des profits d’Intel au premier trimestre 2006, à la suite du repli de sa marge brute. Les actionnaires sont mécontents, retrouver leur confiance mérite bien quelques sacrifices ! La division emploie 1.400 personnes, Marvell a indiqué qu’il envisage d’en conserver “une vaste majorité.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur