Match.com veut détrôner Meetic.fr

Régulations

L’américain s’offre Netclub, le numéro trois français de la rencontre en
ligne

Jusqu’en 2006, Meetic.fr surfait tranquillement sur la vague du succès de la rencontre en ligne, dominant sans partage un marché très juteux. Mais en septembre, des nuages ont commencé à planer au dessus du site de Marc Simoncini. Match.com, poids lourd américain, filiale d’InterActiveCorp de Barry Diller et numéro un mondial, faisait son retour dans l’hexagone après un premier lancement raté en 2002.

Objectif : détrôner Meetic de la première place. Match.com a d’abord décidé d’investir plusieurs millions d’euros dans la version française de son site et dans une vaste campagne de publicité. Le président de Match.com, Jim Saftka expliquait en septembre dernier vouloir “tripler sa taille d’ici 2007 “. Et pour cela le site a plus d’un tour dans son sac, en particulier un partenariat avec le service de messagerie de Microsoft, MSN Messenger.

Aujourd’hui, le groupe repasse à l’offensive en s’offrant Netclub.fr, le numéro 3 du marché français avec 4 millions de membres inscrits en France et au Canada. Le montant de l’acquisition n’a pas été précisé.

“C’est le bon moment d’investir dans des entreprises qui pourront nous aider dans notre mission consistant à fonder des couples dans le monde entier “, explique Jim Safka.

Avec ce rachat, Match.com reste numéro deux du marché français avec plus de 7 millions de membres, mais il commence à s’approcher dangereusement de Meetic qui revendique 8 millions de membres. A priori, les bases de Match.com et de netclub ne fusionneront pas.

Dans le même temps, Match.com prend position en Chine en s’offrant eDodo pour un montant tenu secret. Ce site compte 180.000 membres payants et enregistre 3.000 nouveaux abonnés par jour, a souligné le groupe de Dallas.

Selon Match.com, la Chine compte plus de 64 millions d’internautes célibataires et ce nombre devrait pratiquement doubler en 2007.

Dans le monde, Match.com revendique 15 millions d’utilisateurs actifs, son site est décliné en 35 versions nationales. En 2006, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 311,2 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur