Mathematica 10 mise sur le Wolfram Language et le Cloud

Big DataCloudLogiciels
Nvidia booste la puissance des supercalculateurs par trois

Avec Mathematica 10, Wolfram Research transforme sa solution de calcul formel en outil programmable, compatible avec le cloud computing et le big data.

Star du monde du calcul formel, Mathematica est récemment passé en version 10. Plus de 700 nouvelles fonctions ont été intégrées à ce logiciel par Wolfram Research.

« Mathematica 10 introduit une vaste gamme de domaines : apprentissage automatique, géométrie computationnelle, calcul géographique et connectivité des appareils, mais aussi approfondissement des capacités et couverture de tout le spectre algorithmique », indique la société dans son communiqué.

Mais ce n’est pas tout. Une des nouveautés majeures de cette version se trouve sous le capot. Mathematica 10 est ainsi la première mouture du logiciel à s’appuyer intégralement sur le Wolfram Language. Rappelons que ce langage de programmation avait fait ses premiers pas avec la mouture Raspberry Pi de Mathematica. Le pico-ordinateur anglais a droit à cette nouvelle version, qui reste gratuite pour un usage privé.

Du Pi au cloud

Le modèle commercial de l’éditeur est bien rodé : apprentissage gratuit sur le Raspberry Pi ; utilisation professionnelle sur une station de travail Windows, OS X ou Linux ; déploiement éventuel en mode cloud. Car Mathematica 10 est prévu pour s’intégrer en standard au cloud de Wolfram Research. Notez que l’éditeur propose aux développeurs d’accéder à une instance cloud de base gratuite.

Mathematica peut maintenant se diriger vers le traitement de jeux de données massifs. Grâce au cloud computing, il dispose en effet de la puissance nécessaire pour aborder le monde du Big Data. La gestion des bases de données SQL et NoSQL passe d’ailleurs par un nouveau composant dédié, Dataset.

Sur le même thème
Insolite : WolframAlpha se lance dans l’analyse du trafic aérien
Mathematica s’invite sur le Raspberry Pi
Guide : les solutions Matlab pour aller vers le HPC et le web

Crédit photo : © Vasilius – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur