Pour gérer vos consentements :

Matrix Voice facilite les développements IoT à commandes vocales

Après le développement de Matrix Creator du nom du carte intégrant des composants comme des capteurs, des fonctions de communication sans fil et un FGPA (puce reprogrammable), Matrix Labs poursuit son incursion dans l’Internet des objets avec Matrix Voice.

Cette fois-ci, on parle d’une une carte ciblant les développements d’applications IoT à contrôle vocal. Apparue à la mi-2017, elle passe en production soutenue.

Matrix Voice se présente comme une carte de développement circulaire (de diamètre Pi), destinée aux développements d’applications IoT avec commandes vocales.

Objectif : proposer aux particuliers ou aux entreprises une carte leur permettant de développer des applications logicielles en tirant partie d’une carte peu onéreuse.

La Matrix Voice repose sur une puce reprogrammable de type FGPA (acronyme en anglais de Field-Programmable Gate Array) de type Spartan 6 XC6SLX9 signée Xilinx. Elle est associée à 64 Mo de mémoire vive tandis que 7 microphones garantissent une écoute à 360°.

On trouve également 18 LED (dont la couleur est programmable) accessibles aux développeurs.

Deux moutures de la carte sont proposées. La première, commercialisée à 55 dollars, doit être associée à un Raspberry Pi via 40 broches GPIO (à la manière d’un shield pour Arduino). Un Raspberry Pi B+ (ou plus récent) est alors nécessaire.

La seconde est exploitée de manière indépendante (c’est elle qui ne nécessite pas de Raspberryet elle est proposée à 65 dollars. Elle intègre son propre microcontrôleur 32 bits et supporte le Bluetooth 4.0 et le Wi-Fi 802.11b/g/n (sur la bande 2,4 GHz).

Si la carte Matrix Voice permet d’exploiter le potentiel des assistants vocaux, tels que Google Assistant ou Amazon Alexa (grâce aux API idoines), elle peut aussi tirer parti d’assistants tiers plus ouverts et plus en phase avec l’aspect confidentialité des données.

Matrix Voice s’inscrit dans l’écosystème complet de Matrix Labs, qui comprend la carte de développement Matrix Creator (pour l’IoT), le Matrix App Store (un marché d’applications IoT) et Matrix OS (un OS permettant de développer des applications en JavaScript).

«Notre écosystème Matrix fournit aux développeurs DIY [Do It Yourself, ndlr] d’entreprise le matériel, les logiciels et l’app store nécessaires pour donner vie à tout ce qui peut sortir de l’imagination, puis le dévoiler en vue d’un usage public», a déclaré Rodolfo Saccoman, CEOe Matrix Labs.

Tout en poursuivant :  «Aujourd’hui, avec notre écosystème Matrix, le développement d’applications IoT et la création de produits sont maintenant aussi simples et abordables pour lesorganisations que pour les particuliers que de construire un site Web avec des plateformes comme Squarespace ou WordPress.  »

L’an passé, la société IoT installée en Floride avait levé 130 000 dollars en mode crowdsourcing pour monter ce projet Matrix Voice.

(Crédit photo : @Matrix Labs)

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

3 jours ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

3 jours ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

3 jours ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

3 jours ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

3 jours ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

4 jours ago