Adobe MAX 2010 : Flash s’attaque aux jeux 3D

Logiciels

La 3D accélérée fera prochainement son entrée au sein de Flash. Une nouvelle d’importance qui pourrait permettre à la plate-forme d’Adobe de former l’offre de base des studios d’édition de jeux vidéo.

De notre correspondant à Los Angeles – Kevin Lynch, le directeur technique (CTO) d’Adobe, a profité de la conférence MAX 2010 de Los Angeles pour dévoiler un des nouveaux axes de développement de la plate-forme Flash : le jeu 3D. Il est vrai que Flash est aujourd’hui massivement utilisé pour les jeux présents sur le web. Il était donc plus que temps pour la compagnie d’adapter son offre aux besoins ludiques actuels.

À cet effet, la prochaine génération de Flash comprendra un support de la 3D accélérée. Ce dernier s’appuiera sur les libraires DirectX (sous Windows), OpenGL (sous Linux et Mac OS X) et OpenGL ES (dans le cadre des terminaux mobiles). Au besoin, le rendu s’effectuera de manière logicielle. La compagnie proposera une interface de programmation unifiée, mais de bas niveau, laissant à des éditeurs tiers le soin de proposer leurs propres librairies 3D. Le support de la 3D accélérée au sein de Flash semble aujourd’hui suffisamment abouti pour permettre de proposer de premières démonstrations jouables de jeux l’exploitant. Il faudra toutefois attendre le premier semestre 2011 pour que cette technologie fasse son entrée en version de test sur les Adobe Labs.

Autre avancée dans le domaine de la 3D, le support de la stéréoscopie, qui permettra de simuler un effet de relief. Là encore, des démonstrations sont accessibles sur le MAX 2010, même si la date de disponibilité de cette technologie n’est pas encore connue. Enfin, Adobe travaille à la gestion des périphériques de jeu (manettes, volants, etc.) que les applications Flash pourront prochainement utiliser. 3D accélérée, stéréoscopie et support des périphériques de jeux devraient permettre à Flash de renforcer sa position dans le monde ludique.

Bien évidemment, ces technologies ne seront pas uniquement accessibles dans le greffon Flash. Elles seront également intégrées à l’environnement d’exécution AIR, et pourront donc être exploitées au sein d’applications desktop.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur