MAX 2010 : les experts des technologies Adobe font leur show

Cloud

Rendez-vous classiques de la rencontre Adobe MAX, les MAX Awards et les Sneak Peeks mettent en valeur les spécialistes des produits Adobe, qu’ils travaillent ou non au sein de la compagnie.

De notre correspondant à Los Angeles – Après deux jours riches en annonces et en surprises, le temps est venu pour les festivités. Adobe remercie tout d’abord les meilleurs spécialistes de ses technologies, au travers des Max Awards, présentés cette année par William Shatner. Les solutions américaines sont à l’honneur.

William Shatner
William Shatner

Catégorie 1, advertising & branding : The Secret Annex Online se démarque par son atmosphère particulièrement réussie. Catégorie 2, digital publishing : sans surprise, c’est The Complete National Geographic Updated qui décroche un prix. Il est vrai que ce site est particulièrement complet. Catégorie 3, enterprise/government rich Internet application : les médias et le monde de la finance sont ici à l’honneur, avec un prix remis à Reuters Insider. Catégorie 4, entertainment : là encore, c’est le choix de la raison qui a prévalu, avec un prix remis à HBO Go. Catégorie 5 multiscreen : BBC iPlayer se fait souffler le prix par Litl channels. Catégorie 6, social computing : surprise avec Bamboo Dock, qui passe devant deux poids lourds (LiveDocuments et Building Dashboard).

Second point fort de la soirée, les Sneak Peeks. Les experts de la compagnie viennent ici présenter des produits originaux, certains étant destinés à voir le jour dans le futur et d’autres pas. Bref, de quoi faire rêver les conférenciers… sans engagement.

Parmi les projets présentés, certains se démarquent nettement. Wallaby semble ainsi très prometteur. Ce logiciel permet non seulement de convertir les animations Flash en HTML5, mais il offre aussi de récupérer des éléments isolés. Le tout fonctionne sur un large ensemble de navigateurs… et est parfaitement compatible avec l’iPad. Autre application-choc, la version 3D de Pixel Bender, qui permet d’appliquer des effets d’une rare complexité aux surfaces 3D. Un élément qui fera peut-être son entrée avec la mouture de Flash gérant la 3D accélérée ?

Les développeurs sont bien évidemment à l’honneur, avec deux projets. Le premier permet de faire fonctionner les applications en live dans l’outil de création d’interfaces graphiques de Flash Builder. À la clé, un gain de productivité tout bonnement incroyable. Second projet, celui visant à repenser l’utilisation des polices de caractères dans les éditeurs de code, avec – là encore – des résultats plus qu’intéressants en terme de productivité.

Typography of code
Typography of code

Autre secteur, celui de la vidéo, avec Video Tapestry, qui permet de créer une vue d’un document prenant la forme d’un ensemble d’images représentant des points clés du film. Il est même possible de zoomer dans cette représentation statique de la vidéo. Pratique. La performance est un autre sujet important dans le secteur de la vidéo. Ici, les ingénieurs de la compagnie ont montré qu’ils pouvaient réduire significativement la charge processeur. La technique utilisée est compatible avec les éléments superposés (overlays) et la très haute définition, un PC pouvant ici reproduire une vidéo HD 4K.

Video Tapestry
Video Tapestry

Dernier sujet clé, celui du traitement de photos. Rappelons que la compagnie fête cette année les 20 ans de Photoshop. Plusieurs projets ont été présentés. Le premier permet de reprendre les réglages d’une photo existante et de les appliquer à une autre. Les résultats sont… étonnants. Autre innovation, un outil appliquant des réglages de luminosité et de contraste définis par des photographes professionnels. Le résultat est ici bien plus probant que celui obtenu avec Lightroom. Enfin, une dernière application permet de retirer le flou de bougé, avec une grande efficacité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur