Avec mbed, ARM élabore un OS dédié aux objets connectés

LogicielsMobilité

Le spécialiste des architectures de processeurs ARM entend bien jouer un rôle dans l’Internet des objets, avec un OS dédié mbed.

Un pari ambitieux pour des enjeux énormes. En effet, Gartner prédit que l’Internet des Objets regroupera 26 milliards d’appareils en 2020, soit 30 fois plus qu’en 2009. De son côté, Intel va même jusqu’à prédire qu’il y en aura 15 milliards dès l’an prochain. Un domaine convoité par ARM qui vient de dévoiler mbed OS. Avec ce système d’exploitation destiné à l’Internet des objets, l’entreprise vise à unifier un marché menacé par la fragmentation des solutions de pilotage.

ARM met en avant le gain de temps pour créer des produits plus rapidement, ainsi que la gratuité du système d’exploitation. Mbed OS sera aussi doublé de mbed Device Server, une couche logicielle assurant aux constructeurs la gestion de leur parc d’appareils et la collecte de données qui pourront alors être partagées avec diverses applications. Mbed Device Server sera facturée aux constructeurs. Le système d’exploitation est capable de gérer des API, des éléments de chiffrements, différents protocoles de communications et de connectivités, comme le montre le schéma ci-dessous.

mbed OS

 

Si le projet a déjà séduit IBM, Salesforce, Telefonica ou encore des fabricants de puces Marvell, NXP, Freescale, mbed OS se heurtera à d’autres OS (TinyOS, Spark, RIOT, Contiki…) et ne sera pas exploitable sur les architectures x86 (Intel) ni MIPS (Imagination Technologies) qui disposent de leurs propres OS (respectivement VxWorks de Wind River et FlowCloud). On pense également aux différentes alliances qui se sont créées autour du IoT comme Allseen avec Alljoyn ou l’Open Internet Consortium regroupant Intel, Dell ou Samsung et plus récemment Cisco et Acer. Tout le monde avance ses pions pour être sûr de ne pas louper le décollage de ce marché et son potentiel économique. La fracture de l’Internet des objets n’est pas prête de se combler.

crédit photo © Alexei Tacu – Shutterstock

A lire aussi :

ARM cible les objets connectés avec les coeurs Cortex-M7

Les robots prêts à accueillir Android et les puces ARM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur