Mc Afee: président et d-g sont virés; ils manipulaient les stock-options

Régulations

Coup de balai à la tête de l’éditeur McAfee: le président du conseil
d’administration est remercié et le directeur général mis à la retraite. Ils
sont accusés d’irrégularités sur des stock-options

On ne plaisante plus avec l’attribution des stock-options -une pratique encore courante il n’y a pas si lontemps pour attirer ou récompenser des managers brillants ou calmer des commerciaux mécontents de leur commission…

Seulement, voilà, les règles du jeu ont changé pour devenir très strictes. Désormais les créations d'”actions optionnelles” sont strictement encadrées, doivent figurer dans les comptes -dûment valorisées.

Chez Mc Afee, comme chez d’autres, le couperet est tombé. Des investigations menées par les autorités américaines ont mis en lumière des irrégularités manifestes. Résultat: le président, Kevin Weiss, et le directeur général, George Samenuk ont dû démissionner, convaincus de fraude.

Le site Web de l’éditeur confirme que, suite à l’éviction des deux dirigeants, le directeur IT, Dave Fuller, a été nommé ‘CEO’ par interim. Une procédure de recrutement est en cours.

George Samenuk déclare: “Je regrette que certains problèmes touchant aux stock-options et identifiés par la “Commission Spéciale” se soient produits“.

Depuis le 7 juin dernier, McAfee faisait l’objet d’investigations de la SEC (Securities and Exchange Commission -le gendarme de la Bourse aux Etats-Unis).

L’éditeur annonce également qu’il va ré-ajuster certains états comptables et enregistrer des charges correspondant à la compensation de stock-options. Selon Computerworld, le montant se situerait entre 100 et 150 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur