McAfee automatise le ‘Google Hacking’

Sécurité

Le numéro 1 des moteurs de recherche sur la toile, reconnu pour ses capacités à trouver tout et n’importe quoi sur un sujet donné, est aussi un merveilleux outil de ‘hacking’. SiteDigger de McAfee exploite ces capacités pour mettre en avant vos vulnérabilités…

Le détournement des fonctionnalités de recherche de Google peut permettre de récupérer des documents Word, des numéros de carte de crédits, des liens vers des Webcams personnelles ou des même des vulnérabilités sur des applicatifs en ligne pourvu que la requête soit correctement formulée. Récemment Google a même été utilisée dans le mécanisme de propagation d’un Worm. McAfee, au travers de l’acquisition de Foundstone, a récupéré la solution SiteDigger et lance la deuxième version du produit au travers d’une application Win32 gratuite. Son ambition est d’aider les administrateurs à découvrir des erreurs de configuration ou des informations sensibles qui pourraient être diffusées largement au travers du portail Web. La technologie repose sur Microsoft .Net et exploite l’API de Google dans le cadre de la recherche d’informations. L’outil permet ainsi de récupérer de multiples informations au travers d’une dizaine de catégories que sont les fichiers de backup, les consoles d’administration distantes, les fichiers de configurations, les messages d’erreurs, les donnes confidentielles, les vulnérabilités ou encore les profiles d’application. Selon le responsable des services de Founstone, la proposition de valeur de la solution repose sur un constat simple : « l’erreur est humaine ». La solution est disponible gratuitement au travers de ce

lien. Elle nécessite cependant Microsoft .Net (qui peut être installé au travers de Microsoft Windows Update) ainsi qu’une licence valide pour l’utilisation de l’API Google. (*) pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur