MCI (ex WorldCom) dit adieu au régime des faillites

Cloud

C’est un nouveau départ pour l’opérateur américain qui s’est illustré par une fraude monumentale et historique de 11 milliards de dollars

“C’est un jour symbolique pour les employés de MCI, qui sont restés engagés à servir nos clients. Je ressens une grande fierté pour ce que nous avons accompli ensemble”. Telle est la réaction de Michael Capellas, le Pdg de MCI, après l’annonce officielle de la sortie du Chapter 11 (régime américain des faillites) de l’ex WorldCom. “Notre retour n’est pas une ligne d’arrivée, c’est le départ d’une nouvelle course”, ajoute Michael Capella. “Nous refaisons surface avec un nouveau conseil d’administration et une nouvelle équipe de direction, des finances saines, des actifs sans pareil, une solide base de clientèle et une qualité de service sans équivalent dans le secteur”, a-t-il poursuivi. C’est donc la fin d’un long périple politico-juridique pour cet opérateur (le deuxième des USA) longues distances qui s’est illustré par une fraude comptable historique de 11 milliards de dollars, un scandale sans précédent qui s’est déroulé en 2002. Pour survivre, le groupe a mis en place un féroce et très long plan de restructuration qui s’est traduit par l’annulation de 74,4 milliards de dollars de bénéfices avant impôts sur la période 2000 et 2001, notamment à cause d’un total de 59,8 milliards de provisions pour dépréciation de son fonds de commerce. Par ailleurs, 22.000 emplois dans monde ont été supprimés et 90% de la dette (35 milliards de dollars) ont été remboursé. Enfin, l’opérateur s’est rebaptisé MCI afin de tourner définitivement la page. Seul témoignage de ce passé trouble, le procès de l’ex-patron de l’opérateur Bernie Ebbers. Cette ancienne star du secteur des télécommunications, a été inculpé le 2 mars par la justice fédérale de New York. Avec son ex-directeur financier Scott Sullivan, il est visé par les chefs d’inculpation de complot, fraude boursière et fausses déclarations auprès des autorités boursières. Chacun d’eux risque jusqu’à 25 ans de prison. Aujourd’hui, le MCI tout neuf compte lancer dans les prochaines semaines et les prochains mois, de nouveaux produits et services et annoncera de nouveaux partenariats qui renforceront encore sa position, selon le communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur