MCI veut récupérer 300 millions prêtés à Bern’ Ebbers

Régulations

L’ex WorldCom poursuit son ancien p-dg déjà accusé d’avoir précipité l’opérateur américain à la quasi faillite

MCI sera sans pitié avec son ancien patron. Selon le

Wall Street Journal, le deuxième opérateur longues distances des Etats-Unis a engagé des poursuites contre son ancien p-dg Bernie Ebbers, pour tenter de récupérer plus de 300 millions de dollars que ce dernier lui doit sur un prêt de 408 millions de dollars. Le quotidien, citant des sources proches du dossier, déclare que l’ex WorldCom a engagé ces poursuites pour protéger ses droits mais travaille au recouvrement de sa dette en collaboration avec Bern’ Ebbers. Ce dernier poursuit donc sa descente aux enfers. Il avait démissionné en avril 2002, juste avant le scandale causé par la révélation d’une gigantesque fraude comptable estimée à 11 milliards de dollars, qui a mené WorldCom à la quasi faillite. Depuis mars dernier, la justice cherche à établir ses responsbilités dans cette fraude historique et l’a assigné à résidence. A la surprise générale, l’ancien patron a décidé de plaider non coupable. Le procès devrait intervenir le 9 novembre prochain. L’un de ses anciens adjoints, un “confident”, l’ex-directeur financier de l’opérateur télécoms, Scott Sullivan, a choisi, lui de plaider coupable; il est accusé, lui aussi, de fraude, de faux en écriture, de détournements de fonds. Et il a accepté de collaborer avec la justice contre son ancien patron. Pour Bernard J. Ebbers, âgé de 62 ans, le temps des parties de chasse et des ranchs somptueux semble bel et bien terminé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur