MCI (WorldCom) reste dans le rouge

Cloud

MCI publie une perte trimestrielle de 3,4 milliards de dollars. La concurrence sur les communications téléphoniques longues distances remet en cause la sortie de la banqueroute de l’ex Worldcom

Après la révélation d’un des plus gigantesques scandales économiques qui ait secoué les Etats-Unis, 10 milliards de dollars détournés et avoués de la comptabilité de Worlcom, devenu depuis MCI.

Après la sortie en avril du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, qui a pu pendant un court moment laisser croire à un retour du géant des télécoms. Après la suppression de plus de 18.000 postes, soit 28% des effectifs, et l’évocation de la cession d’actifs du groupe, voir du groupe lui-même, avec trois banques d’investissements chargées de cette opération, Greenhill, JP Morgan et Lazard. MCI n’en finit plus d’agoniser? En un an, au 30 septembre, les pertes trimestrielles du groupe sont passées de 55 millions à 3,4 milliards de dollars, soit 10,65 dollar par action. Les analystes prévoyaient un gain de 4 cents par action ! Les revenus du groupe télécoms ont chuté de 15% à 5,1 milliards de dollars. MCI affirme cependant recueillir le fruit de ses drastiques réductions de coûts, et stabiliser ses revenus sur son marché, mais au vu de ses résultats, le groupe aura du mal à convaincre les investisseurs. MCI mise gros – dans son état, toute action comporte un risque considérable ? sur de nouveaux produits et services, dont les technologies IP. Et prolonger son programme de réduction de coûts, celui là même qui a entraîné une charge hors cash de 3,5 milliards de dollars au dernier trimestre, et fait de nouveau plonger le groupe?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur