MCI-Worldcom sera-t-il banni de l’administration US?

Cloud

Un rapport de l’inspecteur général des Services généraux recommande de prendre des distances avec l’opérateur qui pourtant fait tout pour tourner la page et se racheter…

La recommandation menace purement et simplement les contrats en cours avec l’opérateur englué dans ses dossiers avec la justice, et sur lequel continue de planer le plus grand scandale financier de l’histoire des Etats-Unis, dépassant encore l’affaire Enron (lire nos précédentes informations). Rappelons que l’opérateur a accepté de payer une amende record de 500 millions de dollars!

L’initiative survient au mauvais moment pour MCI (ex WorldCom), qui tente tout pour restaurer son image, et sortir du “chapitre 11, à savoir la cessation des paiements. Si cette recommandation de la GSA (General services administration) était appliquée, ce serait un nouveau coup dur pour l’opérateur. Les contrats en cours avec le gouvernement portant sur des services de voix et données, dont un de 10 ans avec le Pentagone, représentent plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires annuel. Entre autres contrats, celui qui vient d’être signé pour la reconstruction d’un réseau de mobiles en Iraq… Il y a un an déjà… L’administration américaine n’a pas voulu apporter plus de détails sur la publication de cette recommandation. Il a été simplement rappelé qu’une telle mesure est fréquente, et ne conduit pas nécessairement à une suspension des relations commerciales. Un porte-parole de la GSA a d’ailleurs précisé que l’inspecteur général n’avait pas fixé de calendrier ferme pour l’exécution de sa recommandation. En juillet 2002, déjà, l’administration avait déjà soulevé la question mais avait néanmoins maintenu les contrats existants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur