Media Player 11: Microsoft vise la place de chef d’orchestre

Régulations

La prochaine version 11 de Windows Media Player, accessible en bêta, serait bien la pierre angulaire de Microsoft pour affronter Apple sur la planète musique en ligne

Non, il n’y a pas d’erreur, Windows média Player 11, la dernière version du logiciel juke-box numérique de Microsoft, a bien des allures de iTunes d’Apple.

Déjà présent et largement en tête des marchés des systèmes d’exploitation, des suites logicielles de bureau, des navigateurs Internet et des messageries e-mail, bien placé sur les marchés des bases de données et des jeux vidéo, se faisant une place sur les solutions de gestion d’entreprise, Microsoft est un label incontournable dans le domaine du software. Et pourtant, il existe des îlots de résistance, et la musique en ligne en est sans doute le plus visible. Car en développant l’iPod, devenu l’archétype du baladeur numérique, puis iTunes, le service de téléchargement payant de musique en ligne de référence, Apple demeure l’épine sous le pied du géant du logiciel. Et pourtant, peu de choses résistent aux ambitions de Bill Gates, de Steve Ballmer et des équipes de Microsoft, surtout lorsque le géant puise dans sa gigantesque trésorerie. Et pourtant, Apple a largement grillé l’herbe sous le pied de Microsoft en tirant le premier avec l’iPod, vendu à plus de 50 millions d’exemplaires, et avec iTunes, qui contrôle environ 70 % du marché de la musique en ligne dans le monde. Est-ce la fin ? Loin de là, car Microsoft est bien loin d’avoir tiré ses dernières cartouches. D’ailleurs, il prépare sa prochaine offensive dont la partie émergée s’appelle Windows Media Player 11. Pas étonnant dans ces conditions que le lecteur multimédia de Microsoft ressemble à l’iTunes, devenu standard de facto du marché. Il ne s’agit cependant pas de la seule cartouche de Microsoft. En effet, la stratégie industrielle la plus étonnante mise en place par le géant du logiciel s’appelle le PC… En effet, ce dernier débarque dans les salons, et vient affronter les acteurs de la stéréo avec une approche particulièrement enrichie. Un PC joue, un PC stocke, un PC travaille, un PC diffuse, un PC se connecte. En revanche, les opposants à Apple, qui ne peuvent que s’appuyer sur le PC pour rencontrer un potentiel de marché aussi important que celui de la pomme, laisseront toujours une place de choix à iTunes tant qu’ils avanceront en ordre technologique dispersé. Avec Windows Media Player 11, Microsoft va chercher à consolider cette opposition Apple. Son discours pourrait être d’établir un front commun autour de sa solution, unique capable de véritablement affronter le standard de facto. Et le temps pourrait bien jouer en faveur de Microsoft, car même si l’écoute numérique a fait une entrée fracassante et médiatique dans le monde de la musique, 95 % de ce marché reste traditionnel. Même s’il occupe le devant de l’actualité, la part de marché du numérique ne représente encore guère que 5 % ! Voilà ce que Microsoft va tenter de changer. Bien évidemment, il sera difficile de contrer Apple, tant la place de ce dernier semble solide en leader incontesté du marché de la musique numérique. Mais Microsoft dispose d’un argument imparable, une approche industrielle qu’il peut partager, ou tout du moins licencier avec d’autres acteurs de l’industrie. La guerre des médias numériques n’en est qu’à ses débuts !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur